Archives de mai, 2011

DÉBAT AU SÉNAT 9 JUIN EN DIRECT cliquer ici                      Lire aussi:( ! ) INFO MINUTE ICI 
8 Juin: Le débat reprendra au Sénat demain matin à 9h30

DÉBAT AU SÉNAT 1er JUIN EN DIRECT cliquer ici                      
 21h30: Faute de combattants au Sénat la loi n’est pas votée ce jour!
 LA MAJORITÉ BRILLE PAR SON ABSENCE AU SÉNAT; LA LOI DE CIRCONSTANCE DEMANDÉE
 EN URGENCE PAR LE GOUVERNEMENT N’EST PAS ENCORE ADOPTÉE PAR LA « CHAMBRE HAUTE »
 A LA DEMANDE DE L’OPPOSITION LA SÉANCE EST SUSPENDUE. 
LA DATE DE LA POURSUITE DE L’EXAMEN SERA FIXÉE PAR LA CONFÉRENCE DES PRÉSIDENTS 
DU SÉNAT LE 8 JUIN.
Appel à une mobilisation rapide et spontanée Mercredi 1er juin à 13h place des terreaux à Lyon
  Communiqué de presse
  Lyon le 31 mai 2011 Alors que demain 1er Juin 2011 les sénateurs examineront le texte de la proposition de loi sur l’abrogation des permis d’exploration des huiles et gaz de schiste déjà voté par les députés, le collectif stop gaz de schiste 69 réitère son opposition à l’extraction des gaz de schiste quelque soit la méthode et dénonce l’autisme des parlementaires. Les amendements proposés visent à permettre une dérogation à l’interdiction d’exploration et d’exploitation des gaz de schiste, pour les « projets réalisés à des fins scientifiques pour évaluer la technique de la fracturation hydraulique ou d’autres alternatives techniques dans des conditions fixées par décret en Conseil d’Etat ». Une telle dérogation serait « soumise à enquête publique ».Le deuxième amendement crée une « commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux » qui réunira des représentants de l’Etat, des associations, des collectivités territoriales, et des représentants des entreprises concernées.Fabien Darne du collectif affirme : « Nous nous opposons à cette méthode laquelle valide le principe de l’exploitation des hydrocarbures de roche mère sur nos territoires et contourne le débat national sur les choix énergétiques que nous réclamons. Les industriels, avec la complicité de l’Etat, sont parvenus à retourner nos représentants au parlement. Le législateur en votant cette proposition avant de partir en vacances démontre qu’il est le garant des intérêts des compagnies privées et non des citoyens ».Le collectif stop gaz de schiste 69 appelle les citoyens qui ne pourront pas être devant le Sénat à une mobilisation rapide et spontanée Mercredi 1er Juin à 13h00 place des Terreaux à Lyon !

L’exploitation du gaz de schiste ?

C’est demain et près de chez vous alors mobilisez-vous et rejoignez le collectif !

RAPPEL :
Le collectif stop gaz de schiste 69, solidaire des habitants et élus locaux des territoires où des permis d’exploration gazière ou pétrolière non conventionnelle ont déjà été octroyés, reste plus que jamais vigilant dans la région puisque 5 demandes de permis de recherche miniers concurrents ou non les uns des autres restent à ce jour recevables :

Permis dit de Lyon Annecy
Permis dit de Blyes
Permis dit de Gex Sud
Permis dit de Montfalcon
Extension du permis dit de Valence

Contact  du collectif:

presse.stopgazdeschiste69@gmail.com                    CP à télécharger au format pdf ici

https://nonaugazdeschistelyon.wordpress.com

NON C’EST NON!                                                                                                                   

                                                                                                                 Lire aussi:( ! ) Info minute ici

NUL N’EST BESOIN DE RAPPELER LA GENÈSE D’UNE MOBILISATION CITOYENNE CONTRE L’EXPLOITATION DES GAZ OU HUILE DE SCHISTE SUR LES TERRITOIRES DE FRANCE;

TOUT LE MONDE SAIT QUE LES TECHNIQUES UTILISÉES POUR UNE TELLE ENTREPRISE SONT DANGEREUSES ET COÛTEUSES;

TOUT LE MONDE SAIT QUE LE COÛT BÉNÉFICE D’UNE TELLE ENTREPRISE EST NÉGATIF SAUF A APPAUVRIR LES CONSOMMATEURS LESQUELS DEVRAIENT S’APPROVISIONNER AUPRÈS DE SOURCES MONOPOLISTIQUES DONT LES BÉNÉFICES SERAIENT REVERSÉS A QUELQUES RARES ACTIONNAIRES.

TOUT LE MONDE SAIT QUE LE PROGRÈS N’EST PAS LA POURSUITE D’ENTREPRISES DONT LES FONDEMENTS PASSÉS  VONT A L’OPPOSÉ DE RÉPONSES RAISONNABLES ET RESPONSABLES;

TOUT LE MONDE SAIT QUE CETTE MANIÈRE DE LÉGIFÉRER EN FRANCE ET EN EUROPE TEND A DEVENIR UNE SAUVEGARDE D’INTÉRÊTS PARTICULIERS PLUS QU’UNE RÉPONSE  A L’’INTÉRÊT DE LACOLLECTIVITÉ;

CELA NOUS LE REFUSONS !

NOUS REFUSONS CES MANIÈRES DE TERGIVERSER : A LA VEILLE DU 10 MAI NOUS SOMMES OPPOSES A L’EXPLORATION ET L’EXPLOITATION DES GAZ DE SCHISTE, LE LENDEMAIN NOUS VOTONS UN TEXTE EN FAVEUR DE LA RECHERCHE (la recherche en droit minier c’est l’exploration. L’exploration dans le droit minier français c’est une possibilité quasiment automatique pour les explorateurs de devenir exploitants)

NOUS REFUSONS CES MANIÈRES DE MENTIR. NOUS REFUSONS LA CORRUPTION ET LA COMPROMISSION.

L’IMAGE QUE VOUS POURRIEZ DONNER DE LA FRANCE EN VOTANT UNE LOI  DE CIRCONSTANCE, LAQUELLE AU FINAL OFFRE LA POSSIBILITÉ DE L’EXPLOITATION DES GAZ  DE SCHISTE, SERAIT UNE HONTE!

NUL N’EST BESOINS D’OPPOSER LE « CONSERVATISME FRANÇAIS » A « UNE CERTAINE RÉALITÉ DE LA MONDIALISATION« . LA RÉSISTANCE FRANÇAISE A SU DONNER LIEU A DE GRANDES ENTREPRISES. LA DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME EST UNE ‘INVENTION’ FRANÇAISE.

LE POSITIONNEMENT DE LA FRANCE (DANS L’EUROPE ET A L’ONU) SUR LES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES PEUT (DOIT) EN ÊTRE UNE. IL NE S’AGIT PAS DE PRÉSERVER LE ‘FLEURON DE L’INDUSTRIE FRANÇAISE’ LAQUELLE  POURRAIT AISÉMENT SE RECONVERTIR DANS L’APPUI AUX INITIATIVES NOUVELLES, LOCALES ET EXPORTABLES.

LE GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT -INITIATIVE LOUABLE- FERAIT FIGURE DE FUMISTERIE S’IL ÉTAIT DÉCLINÉ PAR UNE TELLE LOI .

LE PRÉSIDENT OBAMA RENCONTRAIT CE JOUR SON HOMOLOGUE POLONAIS, IL DEVAIT AUSSI ÊTRE QUESTION DE RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES ET DE GAZ DE SCHISTE; LA BELLE AUBAINE ! LE MYTHE DE LA GUERRE FROIDE! LAISSONS A OBAMA -ET COLLABORONS AVEC LES AMÉRICAINS SUR- UNE INITIATIVE DE PAIX EN PALESTINE; MAIS PAR PITIÉ GARDONS NOTRE INDÉPENDANCE DE JUGEMENT. NOUS N’EN SOMMES PLUS (NOUS NE DEVRIONS PLUS ÊTRE) A L’ÉPOQUE OU PLUS DE 50% DES FILMS PROJETÉS DANS NOS CINÉMAS DEVAIENT ÊTRE DES PRODUCTIONS AMÉRICAINES (conditionnalité du plan Marshall);

LA CAPACITÉ, L’INVENTIVITÉ FRANÇAISE EST EN MESURE DE NOUS PRÉSERVER ET D’ESSAIMER EN EUROPE ET DANS LE MONDE.

PETIT PAYS QUE NOUS SOMMES –ET CONSTITUE DE PETITS TERRITOIRES- POUVONS INVENTER ET PARTAGER AVEC LES TERRITOIRES D’EUROPE, D’AFRIQUE, D’ASIE, D’OCÉANIE ET D’AMÉRIQUE.  

LES MODALITÉS DE L’INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE QUE CERTAINS ÉVOQUENT SE RÉSUMENT PAR UN MENSONGE !

L’INDÉPENDANCE C’EST LE CHOIX DES PEUPLES A DISPOSER D’EUX MÊME. L’INDÉPENDANCE C’EST LA POSSIBILITÉ POUR LES HABITANTS DE FRANCE ET D’AILLEURS DE DÉCIDER DE POUVOIR PRODUIRE CE DONT ILS ONT BESOINS!

L’INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE MERITE UN DEBAT, ELLE NE SE RESUME PAS A L’OCTROI DE PERMIS D’EXPLORATION A DES ENTREPRISES AUX NOMS « EXOTIQUES » ET DEPENDANT DE GRANDS GROUPES FINANCIERS

LA MONDIALISATION EST LE PARTAGE DES CONNAISSANCES ET INITIATIVES LOCALES. ELLE N’EST PAS L’EXPLOITATION, LE TRANSPORT ET LA VENTE DE RESSOURCES DONT ON SAIT QU’ELLES SONT FINIES.

DANS LES ÉCOLES DE FRANCE DE JEUNES CITOYENS EN DEVENIR, ENTENDENT (LORSQU’ILS NE SONT PAS TROP NOMBREUX DANS UNE CLASSE)  QU’IL Y A URGENCE A CHANGER NOS COMPORTEMENTS; DANS LES UNIVERSITÉS DE FRANCE DE JEUNES GENS SE PRÉPARENT MAIS NE SE VOIENT PAS OFFRIR LES MOYENS DE LA RECHERCHE NÉCESSAIRE AU DÉVELOPPEMENT D’ÉNERGIES PROPRES.

INNOCEMMENT, NOUS RÉALISONS QUE CE MESSAGE SERA POSTÉ A LA VEILLE DU 29 MAI, 6 ANS APRÈS LE REJET PAR REFERENDUM DU PROJET DE LOI QUI DEVAIT AUTORISER « LA RATIFICATION DU TRAITE ÉTABLISSANT UNE CONSTITUTION POUR L’EUROPE ».

CE NON FRANÇAIS N’ÉTAIT PAS UN REJET DE L’EUROPE MAIS CELUI DES PRINCIPES QUI CONTINUENT DE CONDUIRE NOS COMMUNAUTÉS AU DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE, A LA DÉPENDANCE ET AU CONFLIT.  DES PRINCIPES VALIDÉS PAR DES DÉCIDEURS QUI VONT A L’ENCONTRE DE L’ASPIRATION DES CITOYENS.

CE N’EST PAS DE CETTE GOUVERNANCE DONT NOUS VOULONS !

C’EST CE QU’AFFIRMENT EN SUBSTANCE LES SÉNATEURS CENTRISTES PROMOTEURS D’AMENDEMENTS AU TEXTE DE LOI QUI VA AUTORISER L’EXPLORATION ET A TERMES L’EXPLOITATION DES GAZ DE SCHISTE EN FRANCE !

    Il faut faire primer la raison sur la passion   . . .
Messieurs, « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée …. »
Bon sens est synonyme de raison. C’est la faculté de juger c’est-à-dire de distinguer le vrai d’avec le faux sur le plan théorique ou le bien d’avec le mal sur le plan pratique.

Notre bon sens, notre raison nous amènent à nous opposer aux projets industriels les plus fous, générateurs de désastres et d’inégalité. Le progrès et la prise de risque ce n’est pas le recours massif à l’exploitation des ressources fossiles épuisables. L’indépendance énergétique ce n’est pas l’octroi de concessions d’exploitation à de grands groupes financiers qui génèrent dépendance, pauvreté et conflits. L’indépendance énergétique ce n’est pas l’exploitation de ressources minières au péril de notre fragile et vitale ressource en eau. L’indépendance énergétique n’est pas le combat de l’argent, ce n’est pas le choix de l’opulence pour une infime partie de l’humanité, c’est un combat de société, c’est un combat de citoyens, c’est une évolution des modes de vie que votre sagesse devrait pourtant accompagner.

Messieurs, votre passion vous égare, elle n’est certainement pas génératrice d’apaisement, ce que vous présentez sous le vocable de recherche scientifique est une honte et nous ne sommes pas dupes!

No Gazaran!

A relire  « Danger d’explosion  d’une démocratie au gaz de schistes   ou  comment Monsieur Fillon et son gouvernement se joue du Parlement  avec son aval!« 

Hier soir, et alors que la commission du Sénat examine le texte de loi voté par les députés le 11 mai 2011, le Collectif Stop Gaz de Schiste 69 a adressé nommément à chacun des sénateurs des 5 départements de Rhône-Alpes Nord la lettre qui suit. Des amendements sont en cours d’examen et le vote de la loi doit intervenir le 1er Juin.                                               Lire aussi:( ! ) Info minute ici

Rhône-Alpes Nord: Comment nos députés ont-ils voté le 11 Mai 2011  —————————————————————————————————————————————————-

 

 

Collectif Stop au Gaz de Schiste 69                                                        Le 23 Mai 2011

– – – – – – – le Sénateur,

La loi concernant l’exploration et l’exploitation des gaz et huiles de schiste, votée à l’Assemblée Nationale le 11 mai dernier, sera  examinée en séance publique par le Sénat le 1er juin.

Cette loi ne donne pas de garanties suffisantes :

  –  elle n’oblige pas le gouvernement à retirer immédiatement les permis de recherches qu’il a délivré.:

  –  elle ne vise plus désormais que la fracturation hydraulique sans définir clairement ce que ce terme représente. Or, une loi qui ne définit pas ce qu’elle interdit est inapplicable.

  –  elle s’en remet aux déclarations des industriels quant aux techniques utilisées : pourvu que les techniques mises en œuvre soient différentes de la fracturation hydraulique, les industriels pourront forer sans être inquiétés.  La fracturation hydraulique est à ce jour la seule technique permettant à l’issue de la phase d’exploration de connaitre l’état du gisement et de l’exploiter par la suite. Pourquoi alors autoriser les forages verticaux et horizontaux qui donneront inévitablement lieu à de la fracturation ?

  – elle laisse pour l’avenir toutes possibilités ouvertes pour une éventuelle exploitation de ces réserves  fossiles.

Même si les techniques  sont vouées à évoluer dans les années à venir, nous ne voyons pas comment l’impact sur l’environnement pourra être rendu acceptable.

L’eau, qui est la ressource vitale par excellence et déjà bien rare dans certaines régions, nous préoccupe tout particulièrement..

Envisager de l’utiliser et de la polluer pour accéder à une énergie fossile, qui permettra quelques décennies supplémentaires de consommation sans retenue, est inconcevable. Aussi, nous nous interrogeons sur la possible compatibilité avec les objectifs de respect du bon état écologique fixés en particulier par la directive cadre sur l’eau.

Nous nous inquiétons également de la compatibilité avec la politique énergétique de la France et notamment avec ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre.

En conséquence, nous vous demandons de revenir à un texte affirmant l’abandon définitif du projet d’exploration et d’exploitation de ces hydrocarbures liquides ou gazeux  disséminés à de très grandes profondeurs quelque soit la technologie employée

Nous demandons :

  –   que le Ministre de l’Industrie et de l’Energie représente le Gouvernement lors de l’examen de la proposition de Loi devant le Sénat ;

  –  que l’Etat rende public le processus de délivrance des permis de recherche et qu’au nom des principes d’information et de participation du public, il lève le secret industriel sur toutes les techniques et produits de recherche et d’exploitation ;

  –  que l’Etat retire sans délai sur le fondement de l’article L.173-5 du code minier ou abroge les permis de recherche délivrés.

Les citoyens et les élus locaux renforcent leur vigilance et leur mobilisation sur le sujet.

Recevez,  _ _ _ _ _ _ _  l’expression de notre respectueuse considération.

—————————————————————————————————————————–
Le collectif Stop Gaz de Schiste 69, solidaire des habitants et élus locaux des territoires où des permis d’exploration gazière ou pétrolière non conventionnelle ont déjà été octroyés, reste également très vigilant dans la région puisque 5 demandes de permis de recherche miniers concurrents ou non les uns des autres restent à ce jour recevables.

*        Permis dit de Lyon Annecy

*        Permis dit de Blyes

*        Permis dit de Gex Sud

*        Permis dit de Montfalcon

*        Extension du permis dit de Valence

Communiqué de presse

SaintJean du Bruel le 15 mai 2011                                                       Lire aussi ( ! ) Info minute ici

La Coordination nationale des collectifs « Non au gaz et huile de schiste » s’est réunie le 14 mai 2011 après l’adoption d’une petite loi par l’Assemblée nationale le 11 mai dernier.
 La Coordination nationale constate :

‐ que cette loi n’abroge pas les permis exclusifs de recherche délivrés ;

‐ que l’Assemblée nationale autorise la technique de la fracturation hydraulique pour l’expérimentation.

 La Coordination déplore :

‐ que la représentation nationale n’ait pas eu accès aux dossiers de demandes de permis de recherche ;

‐ qu’une majorité de députés s’en est remise aux déclarations des industriels et au Ministère de l’industrie et de l’énergie pour l’instruction de l’abrogation des permis de recherche ;

‐ que l’Etat refuse d’abroger les permis en dépit des déclarations du 1er Ministre, du Ministre de l’Industrie et du Ministre de l’Ecologie.

 La Coordination exige :

‐ que le Ministre de l’Industrie et de l’Energie représente le Gouvernement lors de l’examen de la proposition de Loi devant le Sénat ;

‐ que l’Etat rende public le processus de délivrance des permis de recherche ; et, qu’au nom des principes d’information et de participation du public, il lève le secret industriel sur toutes les techniques et produits de recherche et d’exploitation ;

‐ que l’Etat abroge les permis de recherche délivrés.

 La Coordination appelle à la poursuite et à l’amplification de la mobilisation des citoyens et des élus locaux.

Lire aussi ( ! ) Info minute ici

 Chers Amis,                                                                                                  

 A peine 5 mois de mobilisation et nous voilà devant l’Assemblée Nationale !
 Nous avons cru gagner notre lutte de façon éclatante et impressionnante…
Mais c’était sans compter avec la duplicité de nos gouvernants, avec la perversité des industriels et avec la toute puissance jacobine des hauts fonctionnaires et autres experts des énergies fossiles.
 Notre monde est malade, très malade !
 A chaque instant, le monde de la vie agonise, les niveaux de pollutions de l’eau, de l’air et de la terre sont tels que des centaines d’espèces disparaissent à jamais chaque jour !
 L’humain n’est pas épargné et nous sommes une poignée de gens conscients, plantés devant un hémicycle bâti pour aider l’homme à construire une société juste ; une société au moins capable de respecter ce qui lui permet d’exister.
 Mais le mensonge est partout, la forfaiture est parfaite.
 Sommes-nous réunis pour assister impuissant à la destruction de nos vies et de celles de nos enfants ?…
 La fanfaronnade médiatique qui fait office de politique aujourd’hui nous y conduit à Très Grande Vitesse.
 La maladie est tellement profonde que des animateurs de télévision croient pouvoir nous sauver du désastre !…
 Et demain, qu’allons nous dire à tous ceux qui nous attendent dans nos campagnes et qui savent la valeur réelle de l’eau et de la vie ?…
 Qu’allons nous dire à tous ces maires courageux qui prennent des arrêtés et qui se retrouvent assignés devant les tribunaux, comme des délinquants, alors que ce sont les industriels qui devraient être jugés pour crime contre le vivant, et par extension crime contre l’humanité !…
 A l’heure où une sécheresse se prépare déjà dans le sud, des Préfets pourraient être autorisés à accorder des milliards de m3 d’eau à une industrie qui met la pollution à un niveau irréversible.
 Qui sont les irresponsables ?
Qui sont les criminels ?
 Ne nous trompons pas, nous sommes légitimes dans notre mobilisation et dans notre combat. Ce sont nos exigences qui doivent être suivies par nos députés.
C’est notre niveau de conscience qui doit être transmis aux populations.
 Le temps de l’insurrection des consciences, cher à notre ami Pierre Rahbi est venu !!!
 Mesdames et Messieurs les députés, ne soyez pas complices de ce crime organisé.
Il est temps d’envoyer un signal fort à la finance internationale qui pousse derrière les industriels.
 Le peuple vous le demande.
 Et ce que vous ne ferez pas, le peuple le fera !!!


 Paris le 10 mai 2011                                                                                     

A TÉLÉCHARGER AU FORMAT PDF ICI


Citoyens et élus locaux venus des territoires de France à Paris

Citoyens et élus locaux sur leur territoire le même jour

  Gaz de schiste: Le collectif stop gaz de schiste 69 pour une interdiction claire !

                                         à télécharger ici                      Lire aussi ( ! ) Info minute ici 

Communiqué de presse et appel aux parlementaires des départements de l’Ain, Isère, Rhône, Savoie et Haute Savoie

Lyon le 9 mai 2011 

Alors que demain et après demain 10 et 11 mai 2011 les députés et sénateurs examineront la proposition de loi sur l’abrogation des permis d’exploration des huiles et gaz de schiste, le collectif stop gaz de schiste 69 s’élève contre le tour de passe-passe auquel les citoyens assistent ébahis !

La commission du développement durable et de l’aménagement du territoire réunie le 4 mai a vidé de sa substance une proposition de loi déjà incomplète. La version modifiée ne vise plus désormais que « la technique de la fracturation hydraulique » et supprime l’abrogation automatique des permis exclusifs de recherche. Pire une pluie d’amendements déposés par la majorité vise à simplifier les démarches des compagnies pétrolières et gazières.

 La consultation publique :

Le collectif stop gaz de schiste 69 s’oppose  radicalement à ce que des permis exclusifs de recherche délivrés dans  l’opacité la plus totale et en méconnaissance des principes constitutionnels d’information et de participation du public, puissent être maintenus alors qu’ils engagent les choix énergétiques de la France et le développement durable des territoires. La suppression de la consultation publique au profit de simples commissions locales d’information, suivant le modèle de celles qui existent déjà dans le nucléaire irait à l’encontre des principales revendications du mouvement citoyen et constituerait un véritable affront.

 Le législateur garant de l’intérêt général et non de celui de quelques compagnies privées :

Le législateur, garant de l’intérêt général, doit rappeler que l’Etat  ne peut délivrer un permis pour de seuls intérêts économiques particuliers et hypothétiques. C’est ce qui commande l’abrogation sans tergiversation des permis de recherches déjà délivrés et sans que les compagnies adjudicataires puissent recourir à quelque demande d’indemnisation dont la charge incomberait au contribuable.

 Le collectif stop gaz de schiste 69, solidaire des habitants et élus locaux des territoires où des permis d’exploration gazière ou pétrolière non conventionnelle ont déjà été octroyés, reste également très vigilant dans la région puisque 5 demandes de permis de recherche miniers concurrents ou non les uns des autres restent à ce jour recevables.

Permis dit de Lyon Annecy, permis dit de Blyes, permis dit de Gex Sud, permis dit de Montfalcon, extension du permis dit de Valence

Le collectif stop gaz de schiste 69, appellent les citoyens qui ne pourront pas être devant l’assemblée nationale à une mobilisation rapide et spontanée Mardi 10 mai à 13h00 place des Terreaux à Lyon !

L’exploitation du gaz de schiste ?

C’est demain et près de chez vous alors mobilisez-vous et rejoignez le collectif !

Contact  du collectif: presse.stopgazdeschiste69@gmail.com

https://nonaugazdeschistelyon.wordpress.com

Lire aussi ( ! ) Info minute ici

« Bizarrement » malgré les annonces gouvernementales la mobilisation ne désenfle pas. Bizarrement  on continue d’assister dans les villages et villes de France à de nombreuses manifestations. De très nombreux citoyens pour certains constitués en collectifs, pour d’autres lançant des initiatives à travers les réseaux sociaux, poursuivent le débat, mènent des recherches (scientifiques, juridiques, sur le terrain) et informent à tout va sur les conséquences désastreuses qu’entrainerait l’exploitation des gaz et huiles de schiste.

Les risques de la fracturation hydraulique :

Pourtant le gouvernement et une majorité de la classe politique tentèrent bien de poser l’éteignoir sur ce mouvement spontané lequel appelait à un débat en profondeur sur la politique énergétique du pays ainsi qu’à la protection des ressources notamment aquifères. La solution fut : on va légiférer en vitesse, unissons-nous l’heure est grave on ne va pas se laisser enschister(1), interdisons la fracturation hydraulique! (2).

(1)    Un schiste est une roche qui a pour particularité d’avoir un aspect feuilleté, et de se débiter en plaques fines ou « feuillet rocheux ». Par extension si la classe politique se laisse enschister le principal risque est de provoquer un débat auquel participeraient divers niveaux de la population.

(2)    La fracturation hydraulique a pour but de fracturer le sous-sol afin de libérer une source d’énergie enfermée dans une couche perméable en profondeur

 C’est alors que nos décideurs, clairvoyants, sans attendre les conclusions de la mission d’information parlementaire, examinèrent la situation alors que parmi plusieurs hypothèses (prouvées, probables, possibles), se dégageaient deux scénarii :

Scénario 1 : Une fracturation hydraulique même maîtrisée libèrera vers la surface l’énergie piégée dans des couches hermétiques profondes; L’infrastructure pour la canaliser et la stocker en surface existe mais elle est vétuste, il s’agit de la réformer (en urgence c’est difficile).

 

Scénario 2 : Une fracturation hydraulique présente des risques avérés ; La libération de l’énergie piégée dans des couches hermétiques profondes peut conduire cette dernière à emprunter des voies (failles) naturelles que l’on n’aura pas identifiées à l’avance ; Il y a un risque élevé de contamination.

A la lueur de cet examen approfondi, on décida donc d’interdire en vitesse la fracturation hydraulique
Serait-ce que les grands partis politiques n’avaient pas souhaité faire de la question des énergies et des ressources un vrai débat de campagne à l’échéance des scrutins de 2012 ? Une loi va être votée, elle permettra la recherche, elle ne peut abroger les décisions déjà prises par l’exécutif et elle sera détricotée à très brève échéance.