l’OPECST

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) est né en 1983 du constat, par l’Assemblée nationale et le Sénat, qu’ils n’avaient pas toujours les moyens d’apprécier la portée de la politique et des projets gouvernementaux dans des domaines très techniques. Les deux assemblées ont donc décidé de se doter d’une délégation interparlementaire, l’OPECST, chargée d’éclairer l’action du Parlement en matière scientifique et technologique. À cette fin, l’Office recueille des informations, met en œuvre des programmes d’études et procède à des évaluations. Il peut être saisi par le Bureau de l’une des deux assemblées, par un président de groupe, par soixante députés ou quarante sénateurs ou par une commission.
Composé de dix-huit sénateurs et dix-huit députés, l’OPECST est présidé alternativement par un sénateur et par un député. Il est assisté par un conseil scientifique formé de personnalités choisies en raison de leurs compétences. source OPECST

L’OPECST et les gaz de schiste
  • En novembre 2012, l’OPECST s’est saisi de la question liée à la fracturation technique interdite par la loi adoptée l’année précédente. Les parlementaires Bataille et Lenoir sont les deux rapporteurs d’une mission d’étude qui a rendu un rapport intermédiaire sur les « techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste » en juin 2013. Le rapport final a été divulgué fin 2013. Il est téléchargeable ici (10Mo).
  • Les collectifs et associations se sont exprimé à de nombreuses reprises sur ce qu’il considèrent être une véritable entreprise anti-démocratique visant à remettre en cause l’interdiction française ou la contourner afin de lancer la recherche et l’exploitation à grande échelle d’hydrocarbures non conventionnels en France. Voir un historique ici.
  • Mercredi 5 février 2014, audition des deux rapporteurs  par la commission des affaires économiques du Sénat. Nous dédions la palme au sénateur M. Yannick Vaugrenard qui y affirme sans sourciller « Il est nécessaire de faire œuvre de pédagogie pour convaincre une opinion publique dont les comportements sont de plus en plus irrationnels« . L’OPECST confirme son véritable rôle de manipulation visant à œuvrer pour favoriser l’acceptabilité sociale de projets industriels en totale contradiction avec les défis en enjeux de notre siècle. Lire ce florilèges ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s