Gaz de schiste, les « Verts » allemands ont fumé la moquette

Publié: 24 juin 2019 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , ,

… et une moquette pas bio du tout !

Selon une information rapportée par Food and Water Europe (voir ici en anglais) les Verts allemands qui ont fait un gros score aux dernières élections européennes, et n’en sont pas moins les alliés du gouvernement fédéral de la chancelière Merkel, ont validé au printemps dernier les modalités financières et juridiques permettant le développement de l’importation de gaz de schiste américain en Europe. Rien que ça !

Que quoi s’agit-il ?

L’Allemagne est le plus gros consommateur et revendeur de gaz d’Europe. Utilisant près de 92 milliards de mètres cubes de gaz fossiles en 2017 , le gaz a représenté 24% de la consommation d’énergie primaire en Allemagne. Après l’annonce de l’élimination du charbon, l’industrie des combustibles fossiles voit émerger un marché du gaz encore plus important en Allemagne. S’exprimant lors du Forum économique mondial de cette année à Davos , la chancelière Merkel a assuré le secteur des combustibles fossiles que l’élimination du charbon ne signifie rien d’autre que plus de gaz en Allemagne .

Grâce au gazoduc « Nord Stream », Gazprom peut acheminer le gaz russe directement en Allemagne par la mer Baltique, permettant ainsi à Moscou de contourner les pays de transit européens tels que la Pologne, la Biélorussie et l’Ukraine, touchée par la crise. L’Allemagne et Gazprom poussent maintenant fortement en faveur de la construction d’un deuxième gazoduc, « Nord Stream II », qui doublerait la capacité actuelle d’entrée de gaz russe en passant de 55 à 110 Gm3 par an.

Mais ce n’est pas suffisant il faut faire plaisir à l’administration Trump.

On va faire plaisir à Trump

De quoi s’agit-il ?

Sous la pression de l’administration Trump, Merkel a indiqué à un groupe d’investisseurs que le budget fédéral allemand serait mobilisé pour cofinancer la construction d’au moins un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL). Or qui dit GNL américain dit gaz de schiste. Qui dit GNL dit émission de gaz à effet de serre. Quatre terminaux sont en cours de discussion. Le budget fédéral allemand pour 2019 prévoit des subventions pour le gaz de 36,85 millions d’euros, plus 65,7 millions d’euros de crédits d’engagement jusqu’en 2023 .  Ce gaz américain serait ensuite utilisé par l’industrie chimique pour la production d’engrais et autres produits bons pour la santé des plantes, des humains et des écosystèmes en général.

Sous la pression américaine, le gouvernement Merkel modifie la législation. Le 12 février 2019 à Berlin, en présence de monsieur Dan Brouillette secrétaire adjoint américain à l’Energie, monsieur Altmaier ministre allemand de l’économie a annoncé que le gouvernement allemand modifierait le cadre juridique en vigueur de sorte que les consommateurs, et non les investisseurs, paient les coûts de construction et d’exploitation annuels des conduites de raccordement pour les terminaux méthaniers.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire et c’est là que les « Grünen » entrent en scène

En mars 2019, le conseil fédéral allemand a soumis le projet de rectification de la législation lequel ne pouvait être adopté … qu’avec le vote des « Verts ». Ce qui fut fait.

Les Verts ni se sont opposés, ni se sont abstenus et ont ainsi permis de favoriser le développement de ces nouvelles routes d’approvisionnement en gaz lesquelles seront subventionnées par le contribuable allemand.

commentaires
  1. Emmanuel Lierdeman dit :

    quant à ceux qui se laissent berner par le mythe de la transition énergétique et des énergies renouvelables sans remise en cause de notre société thermo-industrielle,
    Cf. Transition Piège à con de JB Fressoz, ou mieux,
    lire et écouter Vincent Mignerot et les réflexions de l’association ADRASTIA.
    En attendant, on peut rêver d’éolien et de photovoltaïque qui, entre autres problème, vont permettre de prolonger l’extraction des énergies fossiles et aggraver le problème !
    Mandelier

  2. Emmanuel Lierdeman dit :

    Non, pas besoin de manœuvrer beaucoup:
    Les verts sont majoritairement compatibles avec le capitalisme et l’économie de marché, en Allemagne comme en France ou en Suisse (Les Verts libéraux !), surtout ceux qui ont accédé au pouvoir, sinon ils n’auraient jamais été élus.
    Si certains ont encore la naïveté de penser qu’il en serait autrement avec Jadot ou autre figure d’EELV, bonne chance !
    Mandelier

  3. Dan ARDUYNNA dit :

    Gaz de schiste, GNL, carbone fossile, bombe méthane, décarboné, compensation carbone, quotas carbone… Du miracle carbone à celui de l’ homme augmenté se lançant à la conquête de l’ univers, dans une course folle immature, digne de l’aventure du Titanic, car écocidaire et fatale, avec pour coupable le carbone fossile… Cher carbone fossile, coupable facile, coupable idéal lorsqu’on se croit dépositaire d’une technologie non carbonée, qui fera de nous les sauveurs, que dis-je, les maîtres du Monde,  » make our Planet great again  » , et la planète sera NOTRE… De la mégalomanie carbonée à la mégalomanie nucléaire, redescendons sur Terre, car ce fantasme se nourrit de nos illusions.

    Les preuves par le carbone fossile, de la cause ANTHROPIQUE à l’ effet thermodynamique, du réchauffement, doit être élargit à l’analyse systémique globale, de l’ IMPORTATION d’ENERGIE dans le SYSTEME BIOSPHERE.

    Je prends la peine de vous exposer cette analyse pour vous faire comprendre la collusion scientiste-lobbyiste, la gravité et le caractère critique de la situation climatique, les orientations techniques à écarter impérativement, et l’ URGENCE à planifier les dispositions à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Mon insistance sur le terme anthropique est hélas nécessaire pour vous permettre de voir la lune ( énergie ) que vous montre le doigt ( carboné ).

    L’importation d’énergie dans un système, ici la biosphère, augmente son NIVEAU d’ENERGIE, donc à masse constante, le chaos interne au système et sa TEMPERATURE.

    Cette augmentation de cause ANTHROPIQUE de la température, induit une augmentation ANTHROPIQUE de la quantité d’eau moyenne présente dans la troposphère, qui s’ajoute aux augmentations ANTHROPIQUES des GES listés par le GIEC.

    Ces augmentations anthropiques d’eau et de GES vont provoquer une augmentation ANTHROPIQUE de l’effet de serre global planétaire, qui ferme alors la boucle amplificatrice en utilisant alors l’eau comme élément médiateur.

    L’ EFFET DE SERRE est au CLIMAT, ce que L’ EFFET LARSEN est au SON, une boucle amplificatrice qui s’emballe.

    La cause initiale du réchauffement climatique est l’ importation ANTHROPIQUE excessive d’énergie dans la biosphère qui provoque une augmentation ANTHROPIQUE de l’effet de serre, qui amplifie le réchauffement, et s’emballe avec l’eau, qui, à l’ origine, était déjà le principal contributeur naturel de l’effet de serre, 70%, ne laissant que 30% de l’effet de serre global, aux GES listés par le GIEC.

    Cette analyse systémique montre que remplacer le CO2 par de l’eau n’évitera pas le réchauffement climatique. Le seul avantage de l’eau est sa faible durée de vie dans l’air, 2 semaines, et sa propension à entrainer le CO2 par douchage de l’atmosphère. Le cycle de l’eau n’occasionne qu’un déplacement de l’énergie thermique d’un lieu à un autre, avec pour seule perte, l’énergie de transport. Cette énergie thermique résiduelle est toujours dans la biosphère, et va amorcer des phénomènes de fonte de glaces, de permafrost et de clathrates ( bombe méthane ), d’évaporation ou d’évapotranspiration ailleurs, augmentant l’ effet de serre, et les phénomènes météorologiques, biodynamiques, dévastateurs…

    Le nucléaire est une énergie importée dans la biosphère. Cette ressource est donc climaticide.

    Il faut donc sortir du CARBONE FOSSILE et du NUCLEAIRE.

    Sortons de notre condescendance à l’égard des pays comme l’ Allemagne, car nous sommes dans le même bateau. Les arguments de concurrence économique ne tiennent plus lorsque la Vie sur Terre est menacée.

    Les Verts allemands ont été muselés par le risque d’une récession, alors que la menace est bien pire, il s’agit de la Vie sur Terre.

    Nous ne sommes pas à l’heure de la compassion, mais à celle d’identifier le coupable de cette menace, le néolibéralisme, et nous sommes à l’ heure de la solidarité, pour en sortir ensemble, car plus nous sommes nombreux à lutter contre ce système écocidaire, plus nous donnerons de chances à la Vie…

    Nous avons mis en marche le réchauffement, et nous n’y allons pas en Dodoche, nous le faisons venir à nous en Dragster…

    Alors, revenons à une consommation d’énergie d’avant l’ ère industrielle, c’est à dire 10E20 Joules par an. Puisque nous sommes 7.5 milliards sur Terre, une répartition égalitaire de ce quota mondial d’énergie, ne laisse que 3700 kWh/pers.an, tout inclus, production, transformation, distribution, consommation, habitat, transports et déplacements, administration, éducation, santé… Et il y a du travail de démantèlement nucléaire et autres industries polluantes dangereuses, pour 250 ans, si un tremblement de Terre, un cyclone ou une pandémie, ne nous a pas balayé d’ici là.

    Entraidons nous contre cet ennemi qui menace le Monde, la Vie sur Terre.

    Bienvenue en Anthropocène. Amour Universel, Fraternité et Solidarité.

  4. alorscamarche dit :

    Ça a du manœuvrer sérieux en coulisse…

    Christophe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s