QUE FONT LES ELUS et L’ETAT ?

Au parlement français … en savoir plus sur la loi
Les parlementaires des 5 départements du Nord de la Région Rhône-Alpes
La Région Rhône-Alpes
Révision du code minier français
L’OPECST
commentaires
  1. mumu dit :

    Il est temps de revoir ses objectifs avec le scénario Négawatt; Revendiquer le droit à polluer ses voisins pour se chauffer les fesses est criminelles! Un peu moins d’égoïsme et un peu de bon sens !!! y’a d’autres solutions !

  2. noschiste dit :

    @ willy chazeau
    L’existence de ressources hydrocarbures de roche mère est connue depuis longtemps mais le coût (économique) de leur exploitation avait jusque là freiné l’ambition des industriels. Vous passez sous silence les graves conséquences environnementales et sanitaires générées par l’exploitation de ce type de ressource et les problèmes de gouvernance liés à notre code minier. Ce sont là des raisons majeures de l’opposition exprimée par de nombreux citoyens et certains scientifiques en France mais aussi en Amérique de Nord.
    L’estimation faite du potentiel des gisements en France ne permettrait en aucun cas de garantir l’ « indépendance énergétique » mais tout au plus de repousser de quelques années notre dépendance aux énergies fossiles. Le pic pétrolier ayant été atteint, il n’existe pas d’autre solution que d’envisager (et de développer) les énergies renouvelables, seules garantes d’une indépendance énergétique. Ceci est d’autant plus urgent que le climat se réchauffe dangereusement et que la consommation des hydrocarbures en est le facteur principal.
    Le changement de comportement que vous évoquez est en effet indispensable mais il ne peut être de la seule responsabilité des ménages ; Le changement de comportement est possible s’il s’opère dans le cadre d’une politique ; Celle-ci devrait en effet viser la diminution de la consommation énergétique, le développement d’énergies renouvelables propres et le recours à la biomasse (car oui nous avons besoin de gaz). Étant donné notre mode de vie, il n’est pas possible de se passer de pétrole (pour une partie du transport et pour l’industrie chimique, les plastiques etc) et ceci pour de nombreuses décennies encore, alors il est indispensable de l’économiser.
    Concernant les mauvaises pratiques (pollution, corruption etc.) liées à l’exploitation des ressources hydrocarbures et minières en général dans les « pays en voie de développement », il serait en effet opportun que le législateur français et européen se penchent sur ces questions, ceci fait partie des souhaits de nombreux collectifs opposés à la recherche et l’exploitation des gaz et huile de schiste. Le parlement français et l’Europe semblent être sourds par rapport à ces questions.
    Quand au prix de l’énergie quelqu’en soit la source de production, ne nous faisons pas d’illusion, il ne fera qu’augmenter, que les gens râlent ou pas.

  3. willy chazeau dit :

    Je veux réagir sur le sujet des gaz de schiste. On vient de découvrir que la France a de grandes réserves de gaz de schistes qui pourraient garantir une partie de notre indépendance énergétique. Pourtant, beaucoup de personnes sont contre son exploitation au motif de risque de désagréments et de pollution. Pourtant, combien de ces personnes se chauffent au gaz, au fioul ou même à l’électricité qui est en partie produite avec du gaz. Combien de ces personnes prennent leur voiture pour aller au travail, aller faire ces courses, aller amener les enfants à l’école? Même pour quelques kilomètres….Combien de ces personnes consomment des produits faits à partir de pétrole ?
    Toutes ces personnes sont d’accord pour consommer ce pétrole venu d’ailleurs sans regarder les conséquences. Elles sont les premières à se plaindre quand le prix de l’essence augmente. On ferme les yeux sur ce qui se pratique dans les pays dits pauvres. Arrêtons de vivre sur le dos des pays en voie de développement et assumons notre façon de vivre. Je mets au défit toutes ces personnes de vivre sans consommer une seule goutte de pétrole.

    • Graf M. dit :

      De toute façon, que ce soit dans 10 ans ou dans 50 ans, il n’y aura plus de pétrole. Il existe un scénario negaWatt 2011, fait par une vingtaine de scientifiques très sérieux pour une reconversion complète de la France aux énergies renouvelables, à terme de 2050. Mettons nous tout de suite à cette reconversion plutôt que de poursuivre la fuite en avant en investissant de l’argent dans l’exploitation des hydrocarbures de schiste, polluante et dangereuse pour l’environnement. C’est le moment d’entrer dans une transition énergétique qui implique d’arrêter le gaspillage, de favoriser l’efficience énergétique et de se mettre aux énergies renouvelables. Isolons nos maisons, construisons des bâtiments à énergie passive, utilisons les transports en communs, en les créant là où ils n’existent pas, recyclons, etc. C’est une reconversion qui doit se faire peu à peu dans les années à venir, mais il faut commencer tout de suite et ne pas perdre de temps en faisant fausse route. Aux USA, ils commencent seulement maintenant à faire des recherches sur les dégâts des forages, après avoir creusé des milliers de puits. Dans quelques années, ces forages seront interdits pour cause de pollution environnementale. Alors ne faisons pas les mêmes bêtises…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s