10 mai 2011 : Prise de parole des citoyens devant l’assemblée nationale

Publié: 11 mai 2011 dans Non classé
Tags:, , ,

Lire aussi ( ! ) Info minute ici

 Chers Amis,                                                                                                  

 A peine 5 mois de mobilisation et nous voilà devant l’Assemblée Nationale !
 Nous avons cru gagner notre lutte de façon éclatante et impressionnante…
Mais c’était sans compter avec la duplicité de nos gouvernants, avec la perversité des industriels et avec la toute puissance jacobine des hauts fonctionnaires et autres experts des énergies fossiles.
 Notre monde est malade, très malade !
 A chaque instant, le monde de la vie agonise, les niveaux de pollutions de l’eau, de l’air et de la terre sont tels que des centaines d’espèces disparaissent à jamais chaque jour !
 L’humain n’est pas épargné et nous sommes une poignée de gens conscients, plantés devant un hémicycle bâti pour aider l’homme à construire une société juste ; une société au moins capable de respecter ce qui lui permet d’exister.
 Mais le mensonge est partout, la forfaiture est parfaite.
 Sommes-nous réunis pour assister impuissant à la destruction de nos vies et de celles de nos enfants ?…
 La fanfaronnade médiatique qui fait office de politique aujourd’hui nous y conduit à Très Grande Vitesse.
 La maladie est tellement profonde que des animateurs de télévision croient pouvoir nous sauver du désastre !…
 Et demain, qu’allons nous dire à tous ceux qui nous attendent dans nos campagnes et qui savent la valeur réelle de l’eau et de la vie ?…
 Qu’allons nous dire à tous ces maires courageux qui prennent des arrêtés et qui se retrouvent assignés devant les tribunaux, comme des délinquants, alors que ce sont les industriels qui devraient être jugés pour crime contre le vivant, et par extension crime contre l’humanité !…
 A l’heure où une sécheresse se prépare déjà dans le sud, des Préfets pourraient être autorisés à accorder des milliards de m3 d’eau à une industrie qui met la pollution à un niveau irréversible.
 Qui sont les irresponsables ?
Qui sont les criminels ?
 Ne nous trompons pas, nous sommes légitimes dans notre mobilisation et dans notre combat. Ce sont nos exigences qui doivent être suivies par nos députés.
C’est notre niveau de conscience qui doit être transmis aux populations.
 Le temps de l’insurrection des consciences, cher à notre ami Pierre Rahbi est venu !!!
 Mesdames et Messieurs les députés, ne soyez pas complices de ce crime organisé.
Il est temps d’envoyer un signal fort à la finance internationale qui pousse derrière les industriels.
 Le peuple vous le demande.
 Et ce que vous ne ferez pas, le peuple le fera !!!


 Paris le 10 mai 2011                                                                                     

A TÉLÉCHARGER AU FORMAT PDF ICI


Citoyens et élus locaux venus des territoires de France à Paris

Citoyens et élus locaux sur leur territoire le même jour

commentaires
  1. noschiste dit :

    JPL, n’hésitez pas à élaborer, certains pensent pourtant que le sujet se situe également à ce niveau et que le texte de loi adopté hier à l’assemblée n’a rien changé au problème.
    Cet espace d’information est également ouvert au débat donc n’hésitez pas.

    • JPL dit :

      L’opposition à la fracturation in situ est justifiée.
      Le code minier français distingue la procédure du permis exclusif de recherche (sans consultation publique obligatoire) et l’octroi du titre d’exploitation (avec enquête publique).
      Dans le cas présent, il y a mélange des genres si on crée l’infrastructure d’exploitation pendant la phase de recherche.
      La seule solution est d’interdire cette possibilité. Mais on ne peut pas interdire les travaux de recherche proprement dits. De plus le code minier est en voie de réforme. C’est, semble t’il, la voie qui a été prise.
      En attendant, il faut rappeler que les travaux de recherche ne peuvent se faire sans l’accord du propriétaire de la surface et que les travaux importants (géophysique, forages, …) doivent faire l’objet d’une déclaration préalable à l’administration.

      Il ne parait pas indispensable de dériver vers un discours qui ne fait même plus référence au problème technique de départ,

  2. JPL dit :

    Cette harangue n’a plus rien à voir avec le sujet!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s