Grande Bretagne: appel à l’opposition nationale contre la fracturation hydraulique

Publié: 24 mai 2016 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de houille, gaz de schiste
Tags:, , , , , , , , ,

(!) Info minute – Revue de Presse

Après l’autorisation accordée la veille à la société Third Energy de rechercher du gaz de schiste dans le nord-est de l’Angleterre, les opposants à la fracturation hydraulique appellent à la formation d’un mouvement d’opposition national.

Comme le rapporte l’AFP, cette autorisation, qui porte sur un site de forage situé près du village de Kirby Misperton, est la première accordée au Royaume-Uni depuis 2011, quand des tests menés dans le Lancashire (nord-ouest) avaient été considérés comme responsables de séismes mineurs dans la zone.

Une région touristique en danger

Ce mardi 24 mai, l’association de défense de l’environnement Les Amis de la keep the fracking out of the UK stop gaz de schisteTerre UK (Friends of the earth) a lancé une pétition (lire et signer ici) pour empêcher la réalisation de forages.  » Nous savons que la fracturation hydraulique comporte de sérieux risques pour la population locale, pour notre santé, notre eau, notre faune, et contribue au changement climatique« , écrit-elle.  » La réalisation (des projets de fracturation hydraulique) mettrait en danger les jolis paysages du Yorkshire et notre industrie touristique, avec la venue de millions de visiteurs chaque année, qui alimentent des milliers d’emplois« , s’inquiètent par ailleurs les opposants qui rappellent que les projets visent aussi bien le gaz de schiste que le gaz de couche.

Une autorisation donnée malgré 4.375 objections contre 36 avis favorables!

Selon l’AFP, l’autorisation a été votée lundi par sept voix contre quatre par les élus du conseil du comté du North Yorkshire, qui avaient reçu 4.375 objections à ce projet, contre 36 avis favorables. Le directeur général de Third Energy a promis « une approche responsable », faisant valoir que sa société forait des sites, produisait du gaz et générait de l’électricité « en toute sécurité et en toute discrétion depuis plus de 20 ans dans le North Yorkshire ». Selon le quotidien The Times, les forages pourraient ne démarrer que cet hiver, en novembre ou décembre, avec l’espoir que le froid découragera les manifestants.

Après le moratoire, risque de multiplication des projets de forages

Selon les média britanniques, la décision du North Yorkshire devrait ouvrir la voie à d’autres autorisations, alors que la société Cuadrilla Ressources attend une réponse d’ici le mois de juillet sur des demandes d’exploration sur deux sites du Lancashire.

Le moratoire imposé sur la fracturation hydraulique après les secousses de 2011 avait été levé dès l’année suivante, le gouvernement du Premier ministre David Cameron cherchant à encourager l’exploitation du gaz de schiste, vue comme « une potentielle source d’énergie bon marché », à l’heure du déclin des champs pétrolifères de la mer du Nord. Mais les forages sont restés au point mort depuis.

Le procédé de fracturation hydraulique consiste à créer des fissures souterraines et y infiltrer un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques pour permettre l’extraction de gaz capturé dans la roche. Très polluant il est utilisé pour extraire les pétrole et le gaz de schiste mais aussi les hydrocarbures de réservoir compact ainsi que le gaz de couche.

Source:  AFP via Romandie

commentaires
  1. Dan ARDUYNNA dit :

    L’exploitation des ressources en carbone fossile est réclamée par quelques hommes cupides acharnés conservateurs, ou orgueilleux, qui ne paieront pas les dégâts climatiques, puisque ceux ci seront déclarés catastrophes naturelles, et compensés par des budgets nationaux. Ces hommes s’appuient sur la consommation de masse, pour édifier un mur d’égocentrisme, vers lequel ils précipitent la Vie sur Terre.
    Pour éviter ce bouleversement climatique, nous devons :
    – avoir pour objectif de nous affranchir du carbone fossile
    – diminuer de manière drastique notre consommation énergétique actuelle,
    – interdire toute nouvelle exploitation de Carbone fossile,
    – faire de la protection de l’environnement la priorité vitale.
    – nous doter des moyens de sensibilisation et d’incitation, de moyens législatifs, juridiques, techniques de mesure et contrôle, de moyens de dissuasion, de coercition nationaux ou européens et autant que possible internationaux.
    La prospection en ressources carbone fossile est à proscrire, tout autre argument technico-économique n’étant ni plus moins qu’une inutile diversion sur ce principe fondamental de préservation du climat et de l’environnement, ou tout au moins, la démonstration de la fourberie et de la cupidité criminelle de ses promoteurs.
    Tant que nous en avons encore la possibilité, nous devons réparer les dégâts environnementaux et nous tourner vers des ressources renouvelables, pérennes, respectueuses de l’environnement, du vivant, et créatrices d’emplois.
    Pour éviter que notre Terre prenne des allures de Titanic, nous avons le devoir de toujours soumettre notre modèle socio-technico-économique au respect de l’environnement pour la préservation de la VIE et de la PAIX, et les conditions de vie évoluant, il sera nécessaire de s’adapter, donc de garder la maîtrise des textes, ce principe *délégitimant les accords TAFTA*.
    La sauvegarde de la Planète doit être fédératrice de Fraternité et Solidarité, car il en va de la survie de notre espèce et que nombreuses autres, donc de notre CONSCIENCE UNIVERSELLE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s