Articles Tagués ‘TOTAL Danemark’

(!) Info minute – Revue de Presse

La transnationale pétrolière d’origine française TOTAL renonce à l’un de ses deux permis d’exploration de gaz de schiste au Danemark, a annoncé vendredi la Direction de l’énergie. Le groupe pétrolier indique que les recherches ont été infructueuses.

« Ils nous ont dit qu’ils allaient rendre le permis« , a indiqué un porte-parole de la Direction Ture Falbe-Hansen à l’AFP. Le chantier d’exploitation de Nordjælland situé à l’Ouest du pays, au Nord de la capitale Copenhagen, était controversé et les élus locaux avait tenté de le faire interdire, arguant que le procédé d’extraction par fracturation hydraulique risquait de contaminer la nappeDanemark permis gaz de schiste auquel renonce TOTAL phréatique.

Selon TOTAL, la fermeture du chantier est uniquement due aux mauvais résultats des forages d’essai. Les études ont montré que les couches de schiste se sont avérés très minces dans le Nordjælland. TOTAL n’est pas allé jusqu’au forage puisque les recherches géologiques par sismique réflexion ont prouvé la trop faible épaisseur des couches des schiste.

En avril, le ministre danois du climat et de l’énergie, Rasmus Helveg Petersen – dont le parti, les sociaux-libéraux, est opposé à la fracturation hydraulique – avait déclaré qu’il ne renouvellerait pas les permis d’exploitation terrestre du gaz de schiste et n’en délivrerait pas de nouveaux.

Début mai, les autorités danoises avaient arrêté un autre chantier d’exploration de TOTAL à Dybvad (sur le site de Vendsyssel-1, en référence au du nom de la région où il se trouve), dans l’extrémité nord du pays, à cause d’un produit non autorisé. L’exploitation devrait reprendre durant le week-end.

Le gaz de schiste est une forme d’hydrocarbure dite non conventionnelle. Le Danemark, avec d’autres pays européens comme le Royaume-Uni, la Pologne ou la Roumanie, fait partie des États favorables à l’exploitation de cette ressource que d’autres rejettent notamment par crainte pour les dégâts sur l’environnement. Toutefois, pour ce qui concerne la Roumanie et la Pologne, les recherches effectuées jusqu’à présent se sont révélées peu fructueuses et ne mettent pas en évidence l' »Eldorado » que décrivaient certains. Les majors ont récemment abandonné ces deux pays. La France elle-même interdit cette technique au nom de la protection de l’environnement, TOTAL et d’autres industriels n’ayant jamais réussi à convaincre le gouvernement.

Sources: AFP et TOTAL

(!) Info minute – Revue de Presse

Malgré une forte opposition locale, l’Agence Danoise de l’Énergie est prête à laisser le géant français poursuivre son entreprise controversée d’exploration de gaz de schiste dans le Northern Jutland sur le site de Vendsyssel.

Les responsables de l’Agence Danoise de l’Énergie ont annoncé mardi soir qu’ils allaient autoriser TOTAL à reprendre son forage d’exploration de gaz de schiste. Lafracking gaz de schiste reprise du forage TOTAL au Danemark semaine dernière, cette même agence avait ordonné l’arrêt immédiat des travaux après qu’il fut révélé que TOTAL avait utilisé le produit chimique Null Foam en violation de la réglementation locale. Celui-ci n’avait en effet pas été approuvé dans le cadre de l’étude d’impact environnemental.

Dans un communiqué de presse, l’agence a déclaré avoir reçu un rapport de TOTAL dans lequel la société « décrit comment elle fera en sorte qu’il n’y ait plus d’erreurs dans le futur » et a promis de mettre en œuvre de nouvelles procédures pour la manipulation de produits chimiques. Les produits chimiques comme Null Foam qui n’ont pas reçu l’approbation devront à l’avenir être clairement identifiés et entreposés séparément des produits chimiques approuvés… Bref, TOTAL s’engage à mieux ranger les bidons avant de forer et d’envoyer des produits chimiques dans le sous-sol!

TOTAL aura la permission de reprendre le forage dès que les responsables de l’environnement donneront leur feu vert définitif. Lundi, le Ministère de l’Environnement a annoncé qu’il allait renforcer le contrôle de l’exploration du gaz de schiste par TOTAL. L’opérateur aura désormais besoin de l’approbation de l’Agence danoise de protection de la nature (Naturstyrelsen) pour procéder à la fracturation hydraulique si du gaz de schiste est découvert lors du forage.

TOTAL a reçu l’autorisation pour l’exploration du gaz de schiste en Juin 2014 en dépit de vives protestations de la communauté locale et des associations dont Greenpeace et la Société danoise de protection de la nature. La pétition lancée par Greenpeace Danemark a été signée par plus de 30 000 personnes ce qui à l’échelle du Danemark est considérable.

Le Danemark reste l’un des rares pays européens aux côtés de la Grande-Bretagne, de la Pologne et de la Roumanie qui n’a pas encore interdit la fracturation hydraulique. Et cette semaine c’est à une voix près que l’adoption d’un moratoire de la fracturation hydraulique en Europe a échoué. Le vote du moratoire par la commission industrie a en effet reçu 30 voix « pour » et 30 voix « contre ».

_______________________

Source : The Local.dk Danish news in English

(!) Info minute – Revue de Presse

La multinationale TOTAL qui bénéficie d’un permis de recherche de gaz de schiste au Nord du Danemark, avait annoncé lundi le début du forage. Et ceci malgré une forte opposition locale. La foreuse installée ces dernières semaines allait commencer son travail de creusage du puits d’exploration. Mais TOTAL a été prise la main dans le sac à utiliser un produit chimique interdit.

Comme le rapporte l’AFP, les autorités danoises ont en effet indiqué ce mercredi avoir arrêté un chantier d’exploration de gaz de schiste du français Total dès le deuxième jour à causeAjout d'un agent anti-mousse dans le fluide de forage d'un puits d’un produit chimique interdit. « Ils ont utilisé un produit qui ne faisait pas partie de ceux autorisés », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la Direction de l’énergie, Ture Falbe-Hansen, au lendemain de la décision.

Selon la télévision publique DR, le produit est appelé Null Foam, et jugé dangereux pour l’environnement. Cet agent chimique anti-mousse ne faisait pas partie des produits déclarés par TOTAL ni autorisés par l’autorité locale de régulation. « Cela me met très en colère » a déclaré Anders Sørensen Brandt, chef de la commission planification environnement de la municipalité. « Nous ne pouvons tolérer ce genre de violation de nos règles sur l’environnement. Que le Null Foam soit nocif ou pas pour l’environnement, si le forage devait reprendre, nous effectuerons des contrôles encore plus sévères », a déclaré Sørensen.

De son côté, un cadre danois de TOTAL interrogé par la chaîne, Henrik Nicolaisen, dit ne pas comprendre cette décision: « Nous avons été en dialogue avec le Conseil et l’Agence de l’énergie depuis Février et nous avons pensé que nous avions une compréhension commune (sic!) que le produit chimique pourrait être utilisé », a-t-il déclaré.

La compagnie TOTAL, qui s’est vue retirer le permis de Montélimar en France en 2011 et a quitté la Pologne en 2014 suite à des recherches de gaz de schiste infructueuses, maintient ses projets de fracturation hydraulique au Nord du Danemark. C’est en effet sur la petite commune de Dybvad que dans le cadre du permis de Nordjylland, la multinationale pétrolière entend mettre en œuvre la fracturation hydraulique nécessaire à l’extraction de gaz de schiste.

________________________________

Sources:

AFP et http://nyhederne.tv2.dk/