Gaz de schiste : L’Écosse annonce un moratoire sur la fracturation hydraulique

Publié: 29 janvier 2015 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de houille, gaz de schiste
Tags:, , , , ,

  (!) Info minute – Revue de Presse

Le gouvernement écossais a annoncé un moratoire sur la pratique controversée de la fracturation hydraulique, également connue sous le nom de « fracking ». C’est ce que rapporte le journal Guardian.
Le ministre de l’énergie Fergus Scottish Ewing aurait dit au parlement que l’interdiction donnerait le temps au gouvernement de procéder à une évaluation de l’impact de ce processus d’extraction sur la santé publique.

Cette décision et sa justification ressemble beaucoup à celle de l’ancien gouverneur de New York David Paterson, qui en 2008 avait imposé un moratoire sur la fracturation hydraulique en attendant les résultats d’une étude de santé publique à grande échelle. Ce moratoire a duré six ans et s’est finalement soldé avec l’interdiction de la fracturation hydraulique prononcée fin 2014 par le gouverneur Andrew Cuomo.

Ecosse drapeau stop gaz de schiste moratoireLa fracturation hydraulique est la technique utilisée par les sociétés de forage pour faciliter l’exploitation de pétrole et de gaz emprisonnés dans les couches profondes et imperméables. Il s’agit d’injecter à très forte pression un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques pour faire craquer la roche de schiste et libérer ainsi le pétrole et le gaz et le faire remonter vers la surface.
Ewing aurait déclaré que cette interdiction temporaire de la pratique donnerait le temps d’examiner la question et d’entendre les arguments des uns et des autres. Les adversaires de la technique disent qu’il n’y a pas suffisamment de données scientifiques sur le long terme concernant la santé publique ou les risques environnementaux générés par la fracturation hydraulique, et que le processus contribue à des rejets accidentels de méthane , un puissant gaz à effet de serre. Les partisans disent que le processus est sûr , et qu’elle stimule l’économie.

«Je veux m’assurer que les voix des communautés susceptibles d’être les plus touchées sont entendues et sont entendues de manière plus formelle et structurée, » a déclaré Ewing selon le journal écossais The Herald . « Compte tenu de l’importance de ce travail, entre temps il serait inapproprié d’autoriser une quelconque planification de travaux. »

Selon The Herald, un récent sondage indique que 40 pour cent des sondés étaient contre la fracturation hydraulique , tandis que 25 pour cent étaient en faveur de celle-ci. Environ 11 pour cent ont déclaré qu’ils seraient en faveur de la fracturation, mais «pas dans leur cour», tandis que près de 25 pour cent restaient incertains et n’étaient pas convaincus que le processus devait être poursuivi.

On notera que cette interdiction porte également sur les forages visant l’extraction de gaz de couche (gaz de houille).

En lire plus en anglais dans cet article source.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s