Gaz de schiste: nécessité d’un examen scrupuleux des permis et des demandes

Publié: 11 octobre 2013 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , , , , , , ,

19 octobre Global Frackdown – Journée Mondiale contre le fracking      (!) Info minute – Revue de Presse

Voir aussi Communiqué des collectifs français le 13 Octobre 2013                             COMMUNIQUE

Collectifs Non au Gaz de schiste des pays du Nord de Rhône-Alpes et de Franche Comté

___________________________________________________________

Le Conseil Constitutionnel a tranché : la QPC[1] du  pétrolier Schuepbach est rejetée et la loi du 13 juillet 2011 est conforme à la constitution.

Une loi avec tous les défauts que nous avons déjà pointés, dont la possibilité de « mise en œuvre d’expérimentations  réalisées à seule  fin recherche  scientifique », mais préférable au vide juridique.

Il appartient maintenant au Gouvernement de sortir de son attentisme et d’agir.

NANTUA MANIF 16 MARS 2013Il y a 118 demandes de nouveaux permis ou de renouvellement de permis, sur lesquelles les services techniques de l’Etat (DREALs[2] et CGEIET[3]) ont émis des avis le plus souvent défavorables : nous attendons avec impatience les arrêtés de rejet de ces demandes.

Pour les 59 permis de recherche et les 64 permis d’exploitation déjà attribués, nous demandons qu’un examen technique rigoureux soit réalisé, notamment en rendant publique la comparaison entre la demande initiale et le « réajustement » suite à la loi du 13 juillet : les tours de passe-passe transformant sur le papier une recherche d’hydrocarbures de roche-mère en hydrocarbures conventionnels doivent être sanctionnés par une abrogation du permis.

Fracturation hydrauliqueEnfin, si certains étaient tentés par une recherche (sans exploitation) pour «  évaluer nos ressources », nous tenons à rappeler :

  1. Qu’un forage d’exploration est aussi, voire plus, dangereux qu’un forage d’exploitation, surtout s’il est abandonné par la suite, en raison des risques de migration lente du gaz et des fluides de fracturation;
  2. Qu’il serait bien difficile d’expliquer à des entreprises qui auraient investis des millions d’euros dans des forages d’exploration que : «Et bien…finalement, non merci, vous ne pourrez pas exploiter ce que vous avez trouvé ».

Plus que jamais nous restons vigilants pour combattre les détournements sémantiques des industriels et des politiciens qui les soutiennent. C’est ce que nous démontrerons en nous rassemblant en masse le 19 octobre à Saint Claude dans le jura contre la fracturation hydraulique et l’extractivisme.


[1] Question Prioritaire de Constitutionnalité

[2] Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

[3] Conseil Général de l’Economie, de l’Industrie, de l’énergie et des Technologies

commentaires
  1. martine graf dit :

    les permis de forages, c’est comme les permis accordés aux lobbies de l’agrochimie. Le ministère de l’environnement se moque de nous …

  2. Marie dit :

    La deuxième photo du 02/2012, c’est en France ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s