Comment les pétroliers ne voient que par un bout du trou (qu’ils forent)

Publié: 9 mars 2011 dans Non classé
Tags:, , , , , , ,

L’amicale des foreurs et des métiers du pétrole (on ne peut lui reprocher d’être corporatiste) distille de bien tristes contre-vérités. Il ressort de leurs écrits la volonté de sauver une industrie que certains annonçaient comme proche de la fin avec la raréfaction des réserves de gaz et pétrole conventionnels. Les arguments ne sont guère convaincants (indépendance énergétique, développement d’emplois, capacité de la profession française à « faire beaucoup mieux » que les cousins yankees…) au regard des vrais enjeux que constituent un avenir que l’on souhaiterait respectueux des droits de l’homme et de l’environnement.

De manière récurrente on tape sur l’administration normative et castratrice qui ne protège pas suffisamment … les intérêts de l’industrie pétrolière. Exemple « Nous avons attiré l’attention des plus hautes autorités de l’Etat sur les difficultés que rencontre la profession, qu’elles soient techniques, humaines, environnementales ou financières.
Si rien ne bouge, le coût des services et la complexité des règlements pourraient être dissuasifs pour les opérateurs.
L’administration, comme les syndicats professionnels, font preuve d’une inertie affligeante.
La peur du changement semble provoquer la paralysie générale !
Mais le refus d’une approche pragmatique de la réalité peut être lourd de conséquences en laissant passer une chance inespérée de voir un renouveau de l’activité pétrolière en France.
 »
Ici un appel au secours des pétroliers puisque  ceux que certains affublent de sobriquets tels « khmers verts » (si si vous avez bien lu!) et qui appèlent eux à un débat sur les énergies, à une sauvegarde de la qualité de l’eau et à une consultation des populations sur ces questions – « pratiquent la désinformation« .

 

lire aussi Ça s’agite chez les foreurs

commentaires
  1. libre fan dit :

    Oui, dams109, ça fait pleurer.

    Tiens, Khmers verts, ça me fait penser à Intégristes, Ayatollahs du Libre

  2. dams109 dit :

    Le plus savoureux est quand même la conclusion de l’édito d’avril 2010 de Jean-Claude REMONDET, vice-président de l' »Amicale des foreurs et des métiers du pétrole ».
    Après nous avoir fait frissonner d’angoisse en évoquant « les difficultés que rencontre la profession, qu’elles soient techniques, humaines, environnementales ou financières », puis rassurés en affirmant que le gaz de schiste est « une chance inespérée de voir un renouveau de l’activité pétrolière en France », il termine en apothéose, l’oeil fixé sur le cap :
    « Car, nous n’avons qu’un seul et unique objectif, celui de donner à des jeunes l’opportunité de faire carrière dans un métier qui nous a tellement apporté et qui a encore un avenir. »

    On en pleurerait d’émotion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s