Manque d’information au sujet de la fuite de pétrole sur le site de Vermilion à Vert le Grand

Publié: 26 mai 2015 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , , , , ,

(!) Info minute – Revue de Presse

Suite à la fuite constatée sur une concession d’exploitation pétrolière à Leudeville, les habitants et les élus réclament information et transparence de la part de Vermilion, le titulaire et exploitant de la concession pétrolière de Vert-le-Grand.

Une odeur de souffre, des hommes en combinaison qui s’affairent dans un champ, la fuite pétrole essone mai 2015route de Leudeville coupée puis mise en circulation alternée et des allers-retours de camions de pompiers. Voilà ce que l’on pouvait constater à proximité d’une des concessions de pétrole gérées par la société canadienne Vermilion dimanche dernier.

Que peut-on dire? Une canalisation d’eau et d’hydrocarbure a rompu, provoquant une fuite de liquide et de la fumée.

Un mélange d’eau chaude et d’hydrocarbure s’est répandu sur 500 m2 de blé et de colza

Que sait-on? C’est en fait un automobiliste qui a signalé la pollution vers 5 heures du matin le dimanche 24 Mai 2015. Deux agriculteurs sont touchés par ces résidus de pétrole. Cela concerne des champs de colza et d’orge, et la fuite est à la jonction des deux champs.

Quelle réponse de la part des pouvoirs publics? Arrivés sur place, les gendarmes constatent qu’une canalisation alimentant en eau chaude la concession pétrolière de Vert-le-Grand fuit. Un mélange d’eau chaude et d’hydrocarbures s’est répandu sur 500 m2 dans un champ de blé et de colza. La pollution a d’abord été traitée par les pompiers, puis les camions de pompage de Vermilion ont pris la suite.

Que dit Vermilion? La société a été alertée par les pompiers. « Nos équipes ont été déployées sur site, les installations de production concernées ont été arrêtées et l’activation du plan d’intervention de Vermilion a été lancé, avec le soutien des pompiers locaux et de la gendarmerie« .

Que dit le Préfet? La préfecture se veut rassurante  et estime que l’affaire est minime. « L’exploitant s’est engagé à dépolluer le site. La fuite est confinée, assurait-on dimanche après-midi. Toutes les actions de nettoyage sont engagées. Nous déplorons cet incident qui a un impact sur l’environnement mais très limité car la fuite est réduite en quantité et en surface, et nous sommes intervenus très rapidement. Des analyses sont en cours pour comprendre les causes de cet incident, en toute transparence avec les autorités. »

Que disent habitants et les élus? Les habitants qui deux jours avant manifestaient contre les nouveaux permis de forage demandés par Vermilion (lire ici) tirent la sonnette d’alarme. Tout d’abord c’est un habitant qui a lancé l’alerte et non pas la société font-ils remarquer. Le collectif  local opposé à la recherche et l’exploitation de pétrole et gaz de schiste déplore qu’aucun système ou alarme n’ait pu prévenir cette pollution, « et on veut les laisser creuser de nouveau? » s’étonne un membre du collectif. Pour sa part le maire de Leudeville se dit « pas plus inquiet que ça » au niveau de la pollution des sites touchés. Pour lui « Vermilion maîtrise les risques industriels, ils évacueront la terre polluée ». Quant au conseiller régional Ile de France Mounir Satouri, il déplore « le peu d’information sur la fuite de pétrole à Vert le Grand et ajoute que les élu/es et associations demandent plus de transparence ».

La société Vermilion: Une s’agit d’une société canadienne. En France elle opère de nombreuses activités de recherche et d’exploitation pétrolière dans les deux gros bassins: Le Parisien et l’Aquitain. Il s’agit en fait de la première société de production pétrolière opérant sur le territoire français métropolitain. Une enquête publique a été ouverte jeudi 21 mai, à la suite de la demande par la société Vermilion -qui par ailleurs est l’un des gros acteurs de l’extraction de gaz de schiste au Canada- de pouvoir réaliser dix nouveaux forages sur ses concessions de Vert-le-Grand et de la Croix-Blanche.

Site de le la société Vermilion

commentaires
  1. DAN ARDUYNNA dit :

    Quelle tristesse ces champs fertiles, céréaliers – tout un symbole – condamnés par cet incident. Nous sommes pleins de compassion pour cet agriculteur, et ajoutons notre sentiment de révolte…
    Car le mot magique « dépollution » trouvera très vite ses limites budgétaires et techniques, et laissera inévitablement des traces et des déchets à l’impact sanitaire et environnemental non nul pour reprendre le verbiage technico académique machiavélique.
    Le risque zéro n’existe pas, même pour des technologies simples à maîtriser, et même pour des entreprises soi-disant certifiées, économiquement et structurellement saines. Les enjeux environnementaux et climatiques sont critiques et ne peuvent plus se permettre le moindre risque.
    Et; sur des modèles physico-chimiques ou radiologiques connus, le risque est 10 000 fois plus élevé lorsque la phase à traiter est un gaz au lieu d’un liquide….
    Tous les conflits socio-économiques font diversion sur le problème fondamental de la sauvegarde de la planète nourricière. Il faut que cette triste expérience soit relayée et extrapolée par les médias. C’est leur devoir face à un pourvoir déboussolé, OU égocentrique, OU incompétent OU inconscient, car tant qu’il ne se prononceront pas radicalement contre toute nouvelle exploitation de carbone fossile ici et là, et pour la réduction de notre empreinte climatique planétaire, sur le pont du Titanic, ils y danseront tous en rond… et les innocents avec eux.

  2. MARIE dit :

    La France n’est plus une démocratie, avec son adhésion à l’UE, les politiques intérieures deviennent impossibles. Les accords du TAFTA nous mettrons définitivement sous le joug des multinationales.
    De plus nos politiciens de Melenchon à M Le Pen sont tous les valets de ce nouvel ordre. Il suffit pour s’en convaincre de voir la situation de la Grêce aujourd’hui après l’éléction de « L’extrème gauche » Syriza…(des technocrates à la solde de Bruxelles pourraient gérer le pays)
    J’ai bien peur que la désobéissance civique soit la dernière « cartouche » qu’il nous reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s