L’eau flambe, le gaz de schiste attendra

Publié: 28 février 2012 dans forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , , ,
Cette semaine en Rhône-Alpes: Agenda ici              SIGNEZ  LA PETITION !                 ( ! ) Info minute
Lettre aux candidats à la présidentielle et leurs réponses

.

Le pétrole flambe, le gaz de schiste attend

C’est sous ce titre que Le Monde daté du 29 février 2012 publie l’Edito hebdomadaire de l’économiste Martin Wolf. Monsieur Wolf commentateur économique en chef du Financial Times est un habitué du forum économique mondial de Davos.  L’édito a le doux bruit de l’installation d’une plateforme de forage dans la paisible campagne française.  C’est court et sans ambigüité, 484 mots pour nous dire que les français sont des imbéciles puisque face à la pénurie annoncée du pétrole et à l’augmentation des coûts des hydrocarbures ils renoncent à exploiter les fabuleuses réserves de gaz de schiste prisonnières du sous-sol. Comme c’est le cas dans bien des articles de la presse financière, le contexte géopolitique tendu prêtant les arguments à leurs auteurs, on agite la peur puisque le «  nationalisme pétrolier reste vigoureux de la Russie au Venezuela, en passant par les États du golfe Arabo-Persique ».

Au passage prêtant main forte à TOTAL dont le permis a récemment été abrogé l’économiste britannique se veut rassurant en susurrant que «l’État a les moyens, techniques et juridiques, d’en encadrer strictement la production ». Pour finir repenser le mix énergétique doit se faire « sans tabou ». Fermez le ban !

Gaz de schiste : Les coûts d’opportunité locaux de l’eau en question *

Et pourtant sur les territoires, à quelques encablures de Davos, « le peuple » certainement ignorant puisqu’il n’a pas le regard rivé sur les prévisions boursières s’oppose farouchement à cette exploitation. Les paysans sont inquiets lorsqu’ils constatent que d’immenses quantités d’eau sont nécessaires à l’exploitation de ces « ressources ». L’installation de plateformes de forage au beau milieu de terres agricoles dont les surfaces sont en diminution face à l’urbanisation n’est pas non plus jugée bienvenue. Le monde paysan dont les candidats à l’élection présidentielle tentent de s’arracher les suffrages est celui qui nous nourrit et l’AOC gaz de schiste n’a pas l’air d’enthousiasmer les foules.

(*) Le coût d’opportunité désigne la perte des biens auxquels on renonce lorsqu’on procède à un choix, autrement dit lorsqu’on affecte les ressources disponibles à un usage donné au détriment d’autres choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s