Gaz de schiste : En Pennsylvanie on a tiré le rideau sur des signalements de problèmes de santé dus au fracking

Publié: 12 août 2015 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , , , , ,

En Pennsylvanie, où l’industrie du fracking est très active, la lutte pour protéger les familles impactées par les effets nocifs de cette méthode de forage dangereuse est un vrai chaos. La semaine dernière après des mois de résistance face à sa requête dans le cadre de la loi sur la liberté de l’information, l’État a finalement remis à l’organisation « Food & Water Watch » plus de 100 pages de documents. Et ce que l’organisation a pu y lire est particulièrement choquant. Les documents indiquent clairement que l’administration sanitaire de Pennsylvanie a régulièrement fait preuve d’une négligence et d’une incompétence alarmantes dans ses réactions face aux dizaines de signalements de problèmes de santé liés au fracking faits par des habitants.

C’est en juillet 2014 que le pot aux roses est découvert, quand un rapport de « State Impact Pennsylvania » révèle qu’ordre avait été donné aux employés des services de santé de ne pas réagir aux signalements de problèmes de sanitaires liés au « fracking » (le processus d’exploitation du gaz de schiste).

Ordre est donné aux professionnels de santé de garder le silence

D’après le témoignage de deux anciens employés du département de la santé, celui-ci a adopté une politique visant à empêcher les professionnels de santé s’occuper des plaintes formulées par les habitants concernant les impacts sanitaires liées aux forages de gaz de schiste. Toujours selon le même témoignage, les employés recevaient l’instruction explicite de ne pas discuter avec les habitants qui téléphonaient pour signaler des problèmes de santé : « Nous n’avions absolument pas le droit de leur parler. Nous ne connaissons pas d’autre situation qui ait fait l’objet de telles consignes de silence».

Refus de l’administration de communiquer l’information

En juillet, 2014, le département de la santé refusait de donner suite à la demande d’information de « Food & Water Watch » et c’est finalement le bureau de « Bureau des archives déclassifiées » (l’équivalent en France de la Commission d’accès aux documents administratifs – CADA) qui a enjoint l’administration sanitaire de communiquer les documents demandés.

Entre le 30 mars 2011 et le 6 avril 2015, l’administration sanitaire a enregistré pas moins de 87 plaintes déposées par des habitants inquiets, des professionnels de santé, des élus et des agences au nom des habitants de Pennsylvanie.

Les problèmes de santé les plus souvent mentionnés par les habitants étaient des problèmes respiratoires, l’asthme, des irritations de la gorge et du nez, ainsi que les odeurs nauséabondes, des problèmes de peau, des problèmes abdominaux et la pollution sonore. Des habitants se sont plaints aussi de cancers et d’importantes chutes de cheveux.   Des médecins ont même appelé parce qu’ils « voyaient un nombre inhabituel de lésions/éruptions cutanées chez les habitants ».

Les preuves que révélaient déjà les études scientifiques

Les problèmes de santé évoqués concordent avec les études scientifiques sur les effets sanitaires potentiels de l’exploitation des hydrocarbures par le fracking. Les produits chimiques utilisés dans le fracking causent des affections à la peau, aux yeux, au systèmes respiratoire, immunitaire, endocrinien et cardiovasculaire et peuvent causer des cancers.

L’association « Food & Water Watch » s’est opposée pendant près d’une année aux multiples services administratifs pour obtenir ces documents. Aujourd’hui, nous savons pourquoi. Il est à présent nécessaire de documenter et mettre en question la négligence manifeste de l’administration sanitaire qui n’a pas réagi face aux graves problèmes de santé de la population qu’elle a la responsabilité de protéger. L’association continuera à utiliser les instruments juridiques et la sensibilisation de la population pour découvrir la vérité et demander que les responsabilités soient établies.

Pour « Food & Water Watch » le Gouverneur Wolf doit absolument briser le cycle d’abus de l’industrie du gaz et du pétrole interdisant désormais tout nouveau projet de forage dans cet état.

Source: Ecowatch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s