COP 21 : le gouvernement sourd aux demandes de la société civile

Publié: 26 octobre 2015 dans énergie climat, gaz de houille, gaz de schiste
Tags:, , , ,

29/10/2015: COP21, France le gouvernement rétablit le contrôle aux frontières LIRE ICI

(!) Info minute – Revue de Presse

Le silence du gouvernement face aux demandes de 130 organisations compromet les conditions dans lesquelles des dizaines de milliers de représentants de la société civile mondiale vont participer à la Conférence climat dans quelques semaines.

Dans moins de six semaines se tiendra au Bourget le 21ème sommet des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP21. Près de 40 000 personnes y sont attendues, des délégations venues de 196 pays différents s’efforceront de trouver des COALITION 21 COP 21solutions pour lutter contre le dérèglement climatique. Pour la France il s’agit d’un enjeu considérable : la COP21 est le plus grand rassemblement diplomatique jamais accueilli par le pays tandis qu’à l’échelle internationale il représente une étape-clé des négociations sur le climat. Tour à tour, ces derniers mois, différents membres du gouvernement ont appelé de leurs vœux la mobilisation de la société civile à cette occasion. Ainsi lors de la cérémonie officielle «Go COP21» organisée à l’Élysée le 11 septembre dernier, François Hollande déclarait-il devant un parterre d’ONG et de représentants syndicaux que «tout dépendra bien sûr de la capacité, de la volonté des États, mais aussi de la force des peuples, des mouvements que vous représentez».

La Coalition Climat 21 s’est effectivement constituée sur l’idée que les changements majeurs et indispensables pour répondre aux enjeux du dérèglement climatique ne seront possibles sans une mobilisation large et durable de la société. Cette coalition regroupe aujourd’hui 130 organisations, des syndicats aux ONG, en passant par les mouvements sociaux, les jeunes ou les groupes de foi. Nous nous sommes donnés pour objectif de préparer des mobilisations citoyennes massives en décembre. Pour cela, nous devons faciliter la participation de toutes celles et ceux qui souhaitent exprimer leur inquiétude et leur volonté de changement, qu’ils soient invités de la conférence officielle ou non. Nous agissons sur tous les terrains : celui de l’emploi, celui de l’environnement, celui de la solidarité mais aussi ceux de l’éducation et des spiritualités. Nous avons à cœur de défendre une société moins inégalitaire, à l’abri des ravages du climat et du modèle de développement qui les perpétue, et nous sommes déterminés à mettre l’ensemble de nos forces au service d’un mouvement durable pour la justice climatique.

Depuis près de deux ans nous préparons donc différentes mobilisations, dont une grande marche pour le climat à Paris le 29 novembre, en amont de l’ouverture du Sommet officiel, deux espaces de rencontres et de débats ouverts au grand public ainsi qu’une journée de mobilisation de masse à l’issue du Sommet, le 12 décembre. Ces différents temps donneront à voir la diversité de nos approches tout en nous permettant d’élargir et de renforcer le mouvement populaire en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique et ses causes. Ils seront aussi l’occasion d’accueillir à Paris les dizaines de milliers de personnes venues du monde entier qui se sentent également concernées. Les Européens d’abord, pour lesquels le déplacement est le plus facile, mais également des représentants des pays du Sud, ceux qui sont aujourd’hui les plus affectés par la crise climatique.

Pour ouvrir ces larges espaces d’expression, nous avons besoin que le gouvernement réponde à nos demandes. Celles-ci sont simples : un trajet emblématique au cœur de Paris pour la marche du 29 novembre, des hébergements pour les dizaines de milliers de personnes qui convergeront vers la capitale, mais aussi des visas pour celles et ceux qui, venant des zones les plus impactées par le dérèglement climatique, souhaitent venir témoigner et participer à ce moment historique.

À ce jour, le gouvernement reste sourd à nos demandes. Nous l’appelons à traduire ses engagements en actes : à quelques semaines de l’ouverture de la conférence, ce silence compromet les conditions dans lesquelles des dizaines de milliers de représentants de la société civile mondiale vont participer à la mobilisation. Pire, il fait douter de la sincérité du gouvernement lorsqu’il dit souhaiter une mobilisation citoyenne d’envergure sur le climat. Il n’y aura pourtant pas d’avancées majeures dans la lutte contre le dérèglement climatique et ses causes sans prise en compte des mouvements citoyens dans toute leur diversité.

Associations et collectifs membres de la Coalition Climat 21 :

350.org, ACF – Action Contre la Faim, Actionaid, AderOC décroissance, Agenda 21 Afrique – A21A, Agir pour l’Environnement, AITEC – Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs, Agrisud, ALDER – Climat Energie, ACIPA, Alofa Tuvalu, Alternatiba, Altertour, Les Amis de la Terre, Les Amis d’Enercoop, les Assises musulmanes de l’Ecologie, Association Espace Vision, Artisans du Monde, Association des Médecins Français pour la Prévention de la Guerre Nucléaire – AMFPGN, Association des Populations de Montagnes du Monde, Association 4D, ATTAC, Attention Chantier, Avaaz, Bloom, Bizi !, Blue Energy, Brahma Kumaris, Campaign Against Climate Change, CARE, CARI, Collectif Mantois et Climat, Connected by Nature, CCFD- Terre Solidaire, CFDT – Confédération Française Démocratique du Travail, CGT, CLER – Réseau pour la transition énergétique, Coalition Eau, Collectif Roosevelt, Coordination Eau Île-de-France, Coordination SUD, Confédération Paysanne, Collectif pour une Transition Citoyenne, Collectif pour les droits des femmes, Chrétiens Unis pour la Terre, CREAQ – Centre Régional d’Eco-énergétique d’Aquitaine, CRID – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement, CIWF France, CliMates, CISP, Coeur de Forêt, Comité de Solidarité avec les indiens des Amériques, CSP75, Désobéir, Droit humain France, EEUDF – Eclaireurs et Eclaireuses Unionistes de France, Effet de Serre Toi-Même Association, Emmaüs – France, End Ecocide on Earth, Eclaireuses et éclaireurs unionistes de France, Énergie Partagée, Fédération protestante de France, FNE – France Nature Environnement, Forum pour une Nouvelle Gouvernance Mondiale, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés, FSU – Fédération Syndicale Unitaire, France Amérique Latine, Geres, Green Cross France & Territoires, Greenpeace, Grand Orient de France, HNNE – Haute Normandie Nature Environnement, Humanité et Biodiversité, L’Heureux Cyclage, Institut Momentum, Jeunes Amis pour la Terre, J’aime le vert, Je vote pour le Climat, Justice et paix, LGBTI pour le Climat, Ligue des droits de l’Homme, Le mouvement de la Paix, Les Petits Débrouillards, LPO – Ligue pour la protection des Oiseaux, la Marche Mondiale des Femmes, Mouvement Utopia, le MRAP, MRES, Max Havelaar France, Nature Rights, Negawatt, The Noise, Oxfam France, Oui à la Transition, Oui Share, Our Voices, Pax Christi, Peuples solidaires, POC21, Plateforme pour le Commerce Equitable, RAC – Réseau Action Climat, REFEDD – Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable, Réseau Ecole et Nature, Réseau Féministe Ruptures, Réseau Foi & Justice Afrique – Europe, Réseau IPAM, Réseau Sortir du Nucléaire, Réseau Gubbio, Réseau Ecole et Nature, Respaix Conscience Musulmane, Ritimo, Scouts et Guides de France, Secours Catholique Caritas France, Semaine de la Solidarité internationale, Sciences Citoyennes, Solidarité Asso, Stop Gaz de Schiste ! (Ni ici ni ailleurs), Students for Climate, TACA – Taxe Carbone avec Redistribution, Association Terre et Liberté pour Arauco, Union Syndicales Solidaires, UNEF, VECAM, WWF, YMCA France, Zéro Waste France.

commentaires
  1. noschiste dit :

    29/10/2015: COP21, France le gouvernement rétablit le contrôle aux frontières LIRE ICI

  2. paulkeirn dit :

    Je trouve invraisemblable que vous fassiez appel au gouvernement pour avoir des hébergements ! Un parcours ! Et ceci et cela. Déposez votre parcours, négociez le, comme il se doit. Faites appel aux habitants pour trouver des hébergements. Pourquoi encore et toujours faire appel à l’Etat ? Croyez-vous qu’il va affréter des cars Pullmann et des hôtels pour vous aider à le contester ??? Vous croyez que son absence de réponse va le mettre en porte à faux ! Vous plaisantez sans doute.

    • noschiste dit :

      Ce qui est invraisemblable c’est que des autorisations nécessaires à l’organisation de telles rencontrent internationales ne soient pas délivrées par l’État et la commune de Paris : Le parcours a bien évidemment fait l’objet d’une demande et c’est bien l’absence de réponse qui est ici décriée. La délivrance de visas (pour les personnes venant de pays en dehors de l’espace Schengen) est une prérogative de l’État et non un acte citoyen. Quant aux hébergements, il est bien évident que nos réseaux citoyens sont à l’œuvre avec beaucoup de succès, mais la possibilité d’accéder à des bâtiments collectifs publics (« public » c’est nous n’est pas ? C’est le bien commun, ne sommes-nous pas d’accord sur ce point ?) peut grandement faciliter les choses dans ce type de rassemblement.

    • Dan ARDUYNNA dit :

      Puisque l’état est coordinateur, il faut qu’il se dote des moyens d’honorer ses missions, et qu’il soutienne les activité bénévoles qui contribuent à faire de cette COP21, un vrai succès, où la liberté d’expression a déjà fort à faire contre les lobbyistes du carbone fossile. L’état est demandeur de ces activités bénévoles, lanceurs d’alertes et révélatrices de besoins réels. Partagez un maximum.. Merci.

  3. Ce qu’il faut se demander, c’est quel est, dès à présent, le BILAN CARBONE de ce rassemblement de masse ? … qui va une nouvelle fois, précisément pour la 21e fois, se solder par des … promesses aussi « sincères » que celles que nous font les politiques lors de chaque élection, à savoir celles « qui n’engagent que ceux qui y croient ». Il est vraiment, vraiment urgent, que nous arrêtions de croire que courir à des rassemblements fera une différence, tout au contraire, c’est arrêter de courir en tous sens, manger LOCAL, lutter LOCAL s’il le faut, vivre LOCAL, en simplicité volontaire et en abandon non seulement volontaire mais définitif, d’approvisionnement par les multinationales de l’agro-alimentaire autant que du secteur automobile, des consortiums de la mainmise sur l’eau autant que de ceux sur notre santé, en abandon des grandes marques de fringues qui tuent et plus encore, des bonimenteurs qui voudraient nous vendre le « rêve américain » comme recette de bonheur ! Le « rêve américain » est le cauchemar de la Planète parce que … chacun(e), soit près de
    7 milliards de Terrien(ne)s, en rêve = plus, plus, plus, plein d’argent sur le compte en banque, du confort à en perdre l’usage de ses muscles et de ses neurones, et surtout, la sécurité entre ses 4 murs luxueu…sement pollués. Retrouvons l’usage de nos jambes, de nos neurones et surtout, notre indépendance réelle, en transformant les gazons en potager, en produisant zéro déchet, zéro gaspillage, ne fut ce que pour montrer notre intelligence, et en nous connectant au Monde par la CONSCIENCE et pas par des déplacements à empreinte écologique éléphantesque !

    • noschiste dit :

      Bonjour,
      Oui et c’est aussi pourquoi de nombreux rassemblements se tiendront partout ailleurs les 28 et 29 novembre pour permettre aux mobilisations locales de donner corps à des marches et autres manifestations. Voir ICI et LA.

  4. Dan ARDUYNNA dit :

    Cette manifestation ne vise pas le « Comment » mais le « Pourquoi ». On sent la volonté festive de promouvoir toutes les initiatives qui permettront une révolution culturelle dans la fraternité, avec pour objectif supérieur la sauvegarde de notre planète dans la Paix et avec toutes les bonnes volontés.
    Je partage non seulement l’initiative, mais aussi cette publication sur réseaux qui donne un inventaire des associations et collectifs membres de cette conférence sur le climat, la COP 21.

    • noschiste dit :

      Bonjour,
      Précision: la « COP21 » est la conférence des gouvernements.
      La « coalition climat 21 » est un regroupement de collectifs, associations, syndicats qui souhaitent rappeler les dirigeants de ce monde à leur responsabilités face au défit climatique et son lot de conséquences écologiques et sociales. Il s’ agit aussi de se mobiliser sans attendre et mettre déjà en oeuvre des solutions locales comme le promeut le mouvement Alternatiba dont beaucoup des asso et collectifs précités sont membres et partenaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s