SIGNEZ LA PETITION

Avril 2014   Pétition  : CODE MINIER, intérêt général et démocratie en danger !

CODE MINIER : pour une réforme préservant l’intérêt général et la démocratie !
Le gouvernement a confié au Conseiller d’Etat, M. Tuot, la charge de préparer la réforme du code minier et d’en rédiger le projet. Celui-ci a été remis au gouvernement en décembre 2013 . Cette réforme définira les nouvelles conditions d’exploration et d’exploitation des produits miniers dont les hydrocarbures. Elle aura des conséquences sur l’aménagement de nos territoires, sur la préservation de l’environnement et de nos ressources ainsi que sur la sécurité sanitaire des populations. De nombreuses propositions du projet de nouveau code minier n’offrent pas les garanties nécessaires au respect des intérêts des populations et des territoires.
Elle révèlent :
- l’insuffisance des procédures de participation du public dans le cadre de l’instruction des permis miniers
nous demandons que l’octroi de tout permis minier ou de toute autorisation de travaux miniers soit soumis préalablement et systématiquement à une procédure renforcée d’information, de participation et de consultation du public suite et signature ici

Juillet 2013   Cyberaction  :  M. le ministre P. Martin ; ne rien signer avec Montebourg !

 La législation actuellement en vigueur indique d’une part que le dépassement du délai de 2 ans d’instruction de ces demandes constitue un rejet implicite et d’autre part que le silence de 15 mois de l’administration relatif à la prolongation et/ou la mutation de permis d’exploration vaut rejet.
Le contexte instable représenté par les actions juridiques en cours, notamment la Question prioritaire de constitutionnalité posée par Schuepbach, l’incertitude sur l’avenir du droit minier français, ainsi que sur la future loi sur la Transition énergétique ne nous apparaît pas propice à la signature de tels arrêtés. lire la suite et signer ici

Avril 2013   Cyberaction  : Audition de l’OPECST sur les Hydrocarbures non conventionnels : Petits débats entre amis

Nos députés et sénateurs, emboîtant le pas à MM. Bataille et Lenoir, s’interrogent depuis novembre 2012 sur les alternatives à la Fracturation hydraulique, cherchant un moyen de contourner la loi et de délivrer, au mépris du risque climatique, sanitaire, social et environnemental, les Hydrocarbures non conventionnels que la nature a pris soin de piéger dans la roche. Jeudi 18 avril prochain, dans le cadre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, ils auditionneront1 des « spécialistes » du sujet. Un débat univoque qui ne prendra en compte que les aspects de « technique technicienne » lire la suite et signer ici

Février 2012   Cyberaction APPEL A UN CONSENSUS EUROPEEN contre les gaz et huiles de schiste à l’échelle de l’Union Européenne

Lors de la présentation de l’enquête ((« IMPACTS OF SHALE GAS & SHALE OIL EXTRACTION ON THE ENVIRONNEMENT AND HUMAN HEALTH » (IP/A/ENVI/ST/2011-07) par Stefan Lechtenböhmer, sous la responsabilité de Lorenzo Vicario)) démontrant l’inquiétude des citoyens européens face aux changements climatiques Madame la Commissaire européen en charge du Climat  avait déclaré ne "pas être favorable à un moratoire sur les gaz de schiste" justifiant "ne pouvoir pas dire non d’emblée à une technologie". Bilan de la Cyber action ici

Février 2012   Cyberaction STOP GAZ DE SCHISTE ! (RHÔNE-ALPES NORD)

Le gouvernement a demandé la semaine dernière l’accélération de l’instruction des demandes de permis de recherche d’hydrocarbure liquide ou gazeux de Blyes, Gex Sud, Montfalcon et Lyon – Annecy. Quoi que disent les autorités, il s’agit bien là de nouveaux permis de pétrole et gaz non conventionnel qui vont être accordés sur notre territoire.

Par la présente je tiens à réclamer
•    l’abrogation de tous les permis accordés en France.
•    l’interdiction définitive de l’exploration et l’exploitation de tous les hydrocarbures de roche mère.
•    la refonte du Code minier
•    l’abandon des programmes de recherche et d’exploitation des énergies fossiles en faveur de la recherche et du développement des énergies renouvelables.
•    l’organisation d’un débat public et participatif sur l’avenir énergétique de la France.
Veuillez recevoir, Monsieur le Préfet, mes salutations citoyennes attentives à vos décisions   bilan de cette cyber @ction interpellant le Préfet de l’Ain ici

Janvier 2012   Pétition contre l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures liquides et gazeux, dans l’AIN et le sud du Jura « Permis des Moussières »

PETITION portée par le COLLECTIF HAUT-BUGEY (01110 Corcelles)
Destinataires concernés : Préfecture de l’Ain – Agence Régionale de la Santé- Direction Régionale de l’Environnement
Pétition contre l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures liquides et gazeux,
dans l’AIN et le sud du Jura « Permis des Moussières »

Les signataires entendent exprimer leur totale opposition aux forages prévus sur le territoire de l’Ain et du sud du Jura en vue de recherches puis d’explorations et d’exploitations d’hydrocarbures. La Société Celtique Energie Petroleum a un permis exclusif de recherche d’hydrocarbures liquides et gazeux «Permis des Moussières» sur un territoire de 3269 km2 compris entre les Rousses(39), le Plateau de Retord, Belley, Ambérieu en Bugey, Pont d’Ain.
La présente pétition est l’une des formes d’expression de la Société Civile particulièrement choquée par ce projet et ses atteintes aux ressources en eau et par la dégradation de la spécificité des territoires bugiste et jurassien. C’est un réflexe de survie d’une région où l’agriculture avec des produits AOC , le tourisme vert et un cadre de vie sain ne font qu’un.
Il s’agit aussi d’une réaction spontanée contre les manoeuvres d’industries multinationales qui se lancent dans la conquête de ressources naturelles porteuses d’investissements rentables, quelque soit l’impact sur l’environnement et la qualité de vie des habitants, à court ou moyen terme.
Par conséquent nous demandons l’arrêt immédiat de ce projet et le retrait du « Permis des Moussières ».  

Pétition à télécharger ici   . Renvoyer les pétitions signées en prenant contact avec info@collectif-haut-bugey.com

Novembre 2011   Non au gaz de schiste en Haute-Savoie – La pollution n’a pas de frontière

Alors que nous cherchons à lutter contre les émissions de CO2 au niveau mondial, l’exploitation prochaine de nouveaux gisements de gaz de schiste en Haute-Savoie est irresponsable. L’utilisation de ce combustible fossile produirait des quantités importantes de gaz à effet de serre, la contamination des nappes phréatiques, une atteinte évidente aux paysages et un trafic accru de camions.
Sans information, ni consultation, le gouvernement français (1) a offert à des sociétés pétrolifères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz de schiste. Des permis ont notamment été délivrés en Haute-Savoie, à quelques kilomètres de Genève.
Nous demandons que les autorités genevoises et de Haute-Savoie interviennent et exigent un gel immédiat des prospections et la suspension des permis de recherche de gaz de schiste en Haute-Savoie.
(1)Note : La loi votée par le Parlement Français en juillet 2011 n’abroge pas les permis de recherche mais interdit simplement la méthode dite « d’extraction par fracturation hydraulique ». Pétition mise en ligne par les Verts genevois à signer ici

Permis Beaumont de Lomagne, non au gaz de schiste

NON au gaz, pétrole et huile de Schiste ! OUI à la transition énergétique ! 10402 km², soit la moitié du département du Lot-et-Garonne, plus une partie de la Dordogne, du Lot, de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne, de l’Ariège, du Gers et des Hautes-Pyrénées sont concernés par une demande de permis de recherches d’hydrocarbures (dit Permis Beaumont de Lomagne) déposée par BNK Petroleum, société californienne, ceci en l’absence totale d’information de la population.  accéder à la pétition ici

JUILLET 2011/ Cyber action N° 426 : Mr Fillon: retrait immédiat de tous les permis d’extraction des hydrocarbures de roche mère !

Cette cyber action vise à exprimer l’opposition des signataires au forage sur leurs territoires en demandant le retrait des permis délivrés de 2003 à 2011 et ce quelle que soit la méthode employée, conventionnelle ou non, dont le but est d’ extraire les hydrocarbures de roche, de schiste, d’ argile ou autre.
L’ensemble des collectifs contre les gaz de schiste et la coordination nationale des collectifs s’associent pour soutenir la Lettre argumentée, envoyée par Maitre Muriel Bodin au Premier Ministre François FILLON pour un retrait de tous les permis d’exploration et d’exploitation de tous les hydrocarbures de roche mère sur tous les territoires de France et ce, quelle qu’en soit la méthode !
  accéder à la cyber action  ici

Aout 2011 PÉTITION DE SOUTIEN AUX MAIRES ATTAQUES PAR SHUEPBACH ENERGY

Shuepbach attaque nos maires, Schuepbach nous attaque tous !

Depuis février 2011, de nombreux maires d’Ardèche, du Gard et de l’Hérault, dont les communes sont visées par des permis de recherche de gaz de schiste, ont pris des arrêtés pour interdire l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste sur leurs territoires. Les préfectures n’ont pas invalidé ces arrêtés. Ces arrêtés sont conformes aux principes de précaution, de protection sanitaire, de protection des ressources en eau et de protection de l’environnement, que doivent respecter les élus à l’égard des populations. Ils n’ont d’ailleurs fait qu’anticiper sur la loi du 30 juin interdisant la fracturation hydraulique. Schuepbach Energy Lcc, l’entreprise texane détentrice du permis de Villeneuve de Berg a déposé ces derniers mois plusieurs recours auprès des Tribunaux Administratifs pour excès de pouvoir contre plus de 50 maires ayant pris ces arrêtés. Nous, citoyens, élus, associations, collectifs contre les gaz de schiste, exprimons ici notre solidarité et notre soutien aux maires ainsi attaqués par les industriels du forage.  accéder à la pétition ici

( une version papier de cette pétition est aussi présentée à la signature sur de nombreux stands des collectifs).

JANVIER 2011: Demande de gel immédiat des prospections et suspension des permis de recherche de gaz et pétrole de schiste sur l’ensemble du territoire français

Sans aucune information, sans aucune consultation, le gouvernement français  a offert, à des sociétés nationales et étrangères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz et de pétrole de schiste. La technique pour ramener le gaz à la surface est nouvelle, délicate et surtout, désastreuse sur le plan environnemental. La «fracturation hydraulique horizontale», consiste à provoquer des failles à l’aide d’un liquide envoyé à très forte pression, pour libérer le gaz et le pétrole pris dans la roche compacte, à environ 2000 mètres de profondeur. Trois «ingrédients» sont nécessaires pour créer ces mini séismes : des quantités phénoménales d’eau (entre 15 000 et 20 000 m3), des produits chimiques (plus de 500) pour attaquer la roche et des micro-billes pour maintenir ouvertes les failles… suite ici

11.03.2011: Dépêche AFP SUSPENSION PAR LE PREMIER MINISTRE POUR CAUSE DE CANTONALES, NE BAISSONS PAS LA GARDE!

Pas convaincus? informez-vous allez visionner les vidéo postées par "NOGAZARAN"

Commentaires
  1. Antony dit :

    No Gazaran !
    No Shale GAZ !

    - polyacrylamide
    - isopropanol
    - triméthylactadécylammonium
    - xylène sulfonate de sodium
    - hypochlorite de sodium
    - amine quaternaire
    - monohydrate de nitrilatriacétate de trisodium
    - Sel de Bore
    - MOx (plutonium appauvris)
    - Plus de 450 produits chimiques combinés aux effets encore inconnus.

    + de 2500 produits utiliser plus nocifs les uns que les autres, certains mutagènes, impossible d’extraire ce gaz sans destruction massive de l’environnement, on vous prépare une solution miracle dite "propre" n’en croyez rien, c’est tout bonnement impossible, prenez les armes s’il le faut, ou vos enfants n’auront aucun avenir…

    ******************************************
    - Des nausées.
    - Des maux de tête.
    - Des vomissements.
    - Des affections respiratoires pour 58% des personnes observées.
    - Infertilité homme/femme (pour certains produits perturbateur endocrinien/reprotoxique, à l’état de traces seulement !)
    - Cancers.
    - Leucémies généralisées à métastases.
    - Sarcomes/Lymphomes…
    - Empoissonnement du sang (comme le phosphate diso- et tetrasodique, empêche le transport d’oxygène via les érythrocytes…) voir destruction pure et simple de ceux-ci, des cellules du foie et de la rate.
    - Blocage de la respiration mitochondriale (asphyxie des cellules) dès la première bouffée…
    - Des effets à long termes transgénérationnels encore inconnus (possibilités de malformations, de tares génétiques récurrentes, sur plusieurs générations).
    - D’autres effets encore inconnus.

    Rester Vigilant !
    Des permis vont fleurir et ce pour raison "scientifique" tout comme la chasse à la baleine au Japon, sur le même principe du bidouillage politique, centaines entreprises cherchent l’exploitation en toute discrétion, en taisant les autorisations quelles pourraient obtenir !

  2. l'ange noire dit :

    stop au gaz et produits chimique

  3. Vincent Robert dit :

    Professionnel du traitement de l’eau, je suis profondément opposé à toute exploitation des gaz de schiste.

    Injecter des produits chimiques dans le cadre de fracturations hydrauliques est une pure aberration environnementale.

  4. voindrot dit :

    NON à cette merde ! Afin de respecter l’eau, les hommes la faune et la nature. Et pour éviter une autre guerre. Celle de l’eau

  5. la parole dit :

    agissons pour stopper cette frénésie !!!!!!!!!!

    • gilles dit :

      Tout a fait d’accord avec vous. Sachant qu-il faut par jour près d’1 million de litres d’eau douce pour alimenter une station. Que le sable n’en n’ai pas. Que toute cette eau + mélange doit remonter à la surface un jour ou l’autre, eau bien entendu polluée, prendra entre 25 et 40 ans à se dépolluée. j’ai régardé un reportage sur cette exploitation en pologne sur ARTE, en voyant cette émission cela m’a renforcé sur cette énergie qui ne nous sert pas pou l’instant. Développons plutot une énergie presque inépuisable : le soleil.

  6. pierreMarchau dit :

    Luttons contre les industriels pollueurs, ici chez nous en France et prenons exemple sur le village de Sarayaku, en Equateur qui tiens tête face aux compagnies pétrolières depuis des années.

  7. MONNET dit :

    Le profit pour quelques uns au détriment des autres et de l’environnement..SCANDALEUX!!!
    Mobilisons nous. Il faut stopper ce TOTAL BUSINESS!!!

  8. Claude Louis dit :

    Il faut empêcher le massacre de notre Pays …de l’Europe et du Monde, qui va consister à faire mourir la Nature pour enrichir ceux qui monopolise le Monde !!!

  9. Halte à la pollution des sols.

  10. Baertschi dit :

    Soleil, soleil….

  11. Lasserre dit :

    Il serait temps d’exploiter le soleil. La planète serait gagnante. Avec une vraie volonté politique le soleil peut devenir un moyen de chauffage efficace et universel.

  12. SURBECK Jacques dit :

    Les USA ont des milliers d’hectares "stérilisés" par cette technologie SALE,
    Nous n’avons pas "la place" de l’accepter !!
    il y a d’autres sources d’énergie.. à développer !!

  13. Dardion veronique dit :

    Pour notre planète, « notre Terre-Mère », mal traitée et pour les générations future. Pour que nos dirigeants prennent la responsabilité de cela…….

  14. Protégeons la terre par toutes les actions possibles.
    Pour nos enfants et petits enfants
    Giselle

  15. robin dit :

    je dis stop aussi à tout ça

  16. noschiste dit :

    Bonjour François
    voir le lien plus bas (c’est mis à jour progressivement).
    Bonne journée!
    Carte de France des collectifs opposés à l’exploration exploitation des gaz et huiles de schiste</a

  17. philoulinstit dit :

    Oui mais comment se mobiliser alors ?? Y a-t-il des manifs, des dépliants à distribuer ??

    • noschiste dit :

      Bonjour,

      Tout dépend de l’endroit où vous résidez. Un collectif existe pas loin, rejoignez-le. Une association? Prenez contact avec elle elle saura vous aiguiller. En Rhône-Alpes vous pouvez par exemple vous renseigner auprès de la FRAPNA.
      Notre réponse ne vous satisfait pas envoyez nous un mail avec plus de détails. Promis nous y répondrons ;-)

      Il y aura une manif nationale le 16 et ou 17 Avril selon les localités. Plus d’info à venir.

      • François dit :

        Bonjour,

        J’habite Laval (53) et aimerais être informé des collectifs et associations les plus proches de chez moi que je pourrais contacter et rejoindre pour participer aux manifestations prévues les 16 et 17 avril.
        Merci pour vos éléments de réponse.
        Cordialement,

        François

  18. nawal JOS dit :

    a croire que la prise de conscience des décideurs pour arrêter la dégradation de l’environnement est loin d’être sérieuse,
    c’est à nous citoyens de nous manifester pour stopper cette politique désastreuse

  19. Wilson Michel dit :

    On nous dit depuis des décennies que grâce au nucléaire, la France est autonome en énergie, et peu émettrice de GES, ce qui est faux. Pourquoi alors produire du gaz dont on n’a pas besoin, et contribuer par là même au dérèglement climatique? En provoquant au passage de graves désordres dans la vie et la santé des gens, ainsi que dans l’environnement…
    Une seule explication, toujours la même pour tout ce qui met en danger l’humanité et la biosphère, l’avidité de quelques uns tolérée voire accompagnée par la complicité des décideurs.
    Seul une mobilisation citoyenne en profondeur permettra de sortir de cette course folle.
    Le gaz de schiste n’est qu’un aspect du problème. MW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s