(!) Info minute

x

=================================================================

"info minutes" c’est désormais  ici

=================================================================

23.02.2012:

Le gaz de schiste "participatif" ça change tout …

Un livre à paraître jeudi 23 février 2012, « L’avenir énergétique : cartes sur table », envisage une « nouvelle frontière » au-delà de laquelle les territoires, les villes en particulier, sont « en première ligne ». « Le temps des choix énergétiques portés par des Etats forts est révolu », écrivent les auteurs, qui prônent plus de décentralisation, d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables… tout en conservant une place importante au nucléaire. L’un d’eux, l’économiste Jean-Marie Chevalier, s’en explique à la Gazette. lire ici

Huiles de schiste / Quatre nouveaux permis en instruction

CHATEAU-THIERRY (Aisne) Déjà sur le front pour faire abroger le permis de Château-Thierry, le collectif monte au créneau contre l’octroi de quatre nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures dans le Sud de l’Aisne lire ici

Sables bitumineux : La France s’abstient à la dernière minute

Paris et Bruxelles, le 23 février 2012 – Les représentants des gouvernements européens se sont réunis aujourd’hui à Bruxelles pour voter sur les modalités de mise en œuvre de la directive sur la Qualité des carburants, qui pourrait maintenir les carburants polluants, tels que les sables bitumineux et les huiles de schistes, hors d’Europe. La forte pression des lobbies du Canada et de l’industrie pétrolière a mené à un blocage, aucune majorité qualifiée n’ayant émergée du vote [1]. Le débat va maintenant se continuer à plus haut niveau et la résolution finale sera prise par le Conseil Environnement. Les Amis de la Terre France et Europe espèrent que cela représentera une opportunité de sursaut pour qu’une décision plus responsable soit prise en juin prochain. lire ici

21.02.2012:

Sables bitumineux : la France prête à céder aux lobbies canadiens et pétroliers

"Si demain le gouvernement français vote contre la proposition de la Commission européenne (d’une directive sur la qualité des carburants, qui pourrait maintenir les sables bitumineux hors d’Europe), ce sera une preuve claire que la France choisit de privilégier les intérêts des compagnies pétrolières comme Total au détriment des peuples et de la planète. C’est très inquiétant et laisse malheureusement présager du nouvel équilibre gouvernemental alors que le poste de ministre de l’Ecologie est vacant jusqu’aux élections" lire ici

Les enjeux de l’eau et les collectivités territoriales – l’essentiel

La gestion de l’eau est en pleine effervescence. Elle ne limite plus à traiter et distribuer de l’eau potable d’un côté, récupérer des eaux usées et les épurer de l’autre : la prise en compte du milieu naturel est désormais fondamentale et oblige les collectivités à prendre en compte une multiplicité d’enjeux, qui tiennent à la fois à la place de l’eau dans la ville, à son impact sur les milieux naturels et sur la santé humaine, et à la prévention des pollutions liées aux activités humaines. lire ici

Aux Etats-Unis, la fracturation hydraulique commence à être montrée du doigt

Interdite en France depuis l’an dernier, objet d’un moratoire en Bulgarie, à chaque fois au nom de la protection de l’environnement et des populations, la fracturation hydraulique, toujours autorisée de l’autre côté de l’Atlantique, est dans le viseur de certains scientifiques américains   … / …   Les chercheurs se sont enfin intéressés à la perception médiatique et ont constaté que près des deux tiers des médias nationaux et locaux jugent négativement le développement des gaz de schiste. Les télévisions locales sont encore plus sévères, avec 70 % de reportages à charge et… 3 % de jugements positifs. lire ici

20.02.2012:

Québec Gaz de schiste: déjà 500 refus d’accès au territoire

(SAINT-DENIS-DE-BROMPTON) Les citoyens de Saint-Denis-de-Brompton ont déjà répondu en grand nombre à l’appel lancé concernant les gaz de schiste et le refus d’accès au territoire. Près de 500 personnes ont signé les documents, soit près de 100 citoyens de moins que l’objectif visé au départ. lire ici

Borloo à Veolia : l’accord secret Proglio-Sarkozy

Comment le PDG d’EDF et le chef de l’Etat s’activent pour parachuter l’ex-ministre à la tête du géant de l’environnement. lire ici

19.02.2012:

Les preuves s’accumulent contre les gazières

Deux nouvelles études qui confirment les dangers de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schiste au Canada viennent récemment d’être publiées. lire ici

"La décision iranienne (de cesser ses ventes de pétrole à la France) n’a pas de conséquences pratiques directes"

L’Iran a cessé de vendre du pétrole aux compagnies pétrolières françaises et britanniques, a déclaré dimanche 19 février le porte-parole du ministère iranien du pétrole, Alireza Nikzad, cité par le site officiel du ministère … / … Cette décision ne devrait pas impacter dans une grande mesure les importations françaises de brut, qui se sont élevées en 2011 à 58 000 barils/jour de brut iranien, soit 3 % de ses besoins d’or noir. "La décision iranienne n’a pas de conséquences pratiques directes", a expliqué Jean-Louis Schilansky, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip). Dans les faits, souligne-t-il, "la France a pratiquement cessé d’importer du pétrole iranien" depuis 2011 et ces livraisons "représentaient une très faible part de l’approvisionnement" hexagonal, de l’ordre de 3 à 4 %. Le Royaume-Uni est lui aussi dans la même situation. lire ici

18.02.2012:

Suisse Environnement: message du Conseil fédéral sur la modification de la convention d’Espoo

Berne, 15.02.2012 – La Convention d’Espoo oblige les États membres à consulter leurs pays voisins pour tous les projets pouvant avoir un impact transfrontière préjudiciable important sur l’environnement. Les États qui ont ratifié cette Convention ont décidé d’améliorer le processus de consultation et de mettre à jour la liste des projets. Le 15 février 2012, le Conseil fédéral a adopté le message sur la ratification de ces amendements à l’intention du Parlement. lire ici

17.02.2012:

" L’insurrection démocratique est un devoir inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen "

Stéphane Hessel, diplomate, ambassadeur et ancien résistant français, exprime ici sa position, peu connue, sur le nucléaire.

« Enfin ! Enfin le sujet est mis sur la table. Enfin il est sorti de sa cache, tiré de son tabou, porté à la lumière. « Il » ? Le nucléaire. Pourquoi est-il si important que le nucléaire soit une thématique débattue, un enjeu clairement compris ? Parce qu’il ne s’agit pas d’une énergie anodine. lire ici

Gaz de schiste et eau contaminée : cibler les vrais coupables

Plus que la fracturation hydraulique, c’est la technique des forages profonds qui est en cause dans la contamination de l’eau près des exploitations de gaz de schiste, selon une nouvelle étude. Retrouvez le décryptage publié par Sciences et Avenir.

16.02.2012:

Huit Prix Nobel de la Paix interpellent l’Europe sur les sables bitumineux

Paris et Bruxelles, le 16 février 2012 – Huit Prix Nobel de la Paix ont écrit aux chefs d’États européens et aux ministres de l’Environnement les exhortant de s’attaquer aux sources de carburants les plus polluantes, tels que les sables bitumineux et les huiles de schiste. Communiqué de presse Greenpeace Amis de la Terre   La lettre des "prix Nobel" au Pt Sarzoky

USA: le boom du pétrole et gaz de schiste, coup de pouce économique contesté

NEW YORK – Le boom du pétrole et gaz de schiste apporte à l’économie américaine un coup de pouce dont elle a besoin pour accélérer sa reprise, même si ces nouvelles sources d’énergie sont controversées pour leur risque environnemental potentiel. lire ici

Nouveau climat de suspicion sur les gaz de schiste

Les élus dénoncent l’absence de concertation dans l’instruction d’une série de demandes de permis de recherche. Les écologistes se demandent ce que cache ce silence. Le 19 février, l’instruction des demandes de permis de recherche d’hydrocarbures sur le territoire français sera bouclée [ ERREUR !]. Au vu de la liste, mise en ligne un mois durant par le ministère de l’Environnement, 14 projets sont en instance : 12 en Ile-de-France, 1 en Aquitaine et 1 en Lorraine. Il s’agit d’évaluer les possibilités de prospecter « au moyen de techniques autorisées », précise-t-on au ministère de l’Environnement. Celui de l’Industrie devrait donner son feu vert, les sociétés qui portent ces demandes ayant exclu de recourir à la fracturation hydraulique, technique proscrite par la loi votée l’an dernier pour clore la controverse sur les gaz de schiste. lire ici

15.02.2012:

Climat, énergie, médecine au menu du plus grand forum scientifique mondial

Des présentations se pencheront sur la technique controversée en Amérique du Nord de la fracturation hydraulique pour briser la roche et exploiter des nappes de gaz naturel ou de pétrole jusqu’alors difficilement accessibles, les gaz de schiste. lire ici

Gaz de schiste: un maire dénonce une menace d’exploration en banlieue parisienne

PARIS – Le maire EELV de Sevran (Seine-Saint-Denis) et élu régional, Stéphane Gatignon, a vivement dénoncé mardi le lancement d’une enquête publique dans la plus grande discrétion pour la délivrance d’un permis de recherches de gaz de schiste qui toucherait sa ville, notamment. Le 19 janvier dernier, dans la plus grande discrétion, a été lancée une enquête publique concernant la délivrance de permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures ayant recours au gaz de schiste. Elle concerne 12 permis en France (10 en Ile-de-France, un en Lorraine et un en Aquitaine) explique l’élu écologiste dans un communiqué. lire ici

14.02.2012:

Québec: Dominic Champagne proclamé Artiste pour la paix 2011 appelle à la mobilisation

À peine nommé Artiste pour la paix de l’année 2011, mardi midi à Montréal, pour récompenser son action contre l’exploitation des gaz de schiste au Québec, l’auteur et metteur en scène Dominic Champagne a appelé à la mobilisation générale pour une grande manifestation populaire dans la métropole le 22 avril, le Jour de la Terre, à 14h. lire ici  et là

Sables bitumineux: La France fait marche arrière

La France vient de bloquer la mise en œuvre d’une loi européenne de 2009 sur la qualité des carburants de transport. Cette « Directive sur la qualité des carburants» devait abaisser 6 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) des carburants pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette directive, votée du temps de la présidence européenne de Nicolas Sarkozy, ne peut être appliquée sans la fixation, par les États membres, d’une valeur d’émission de gaz à effet de serre (GES) pour chaque type de carburant, ce qui doit entraîner une taxation additionnelle. lire ici

Québec: La Caisse devrait cesser d’investir dans les sables bitumineux, soutient l’IRÉC

Les investissements de la Caisse de dépôt et placement du Québec dans des sociétés actives dans le secteur des sables bitumineux sont deux fois plus importants que ceux faits dans des entreprises québécoises cotées en Bourse, dénonce l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).  Dans un rapport intitulé «Se sortir la tête du sable», publié aujourd’hui, l’IRÉC soutient que les placements directs de la Caisse dans des compagnies actives dans les sables bitumineux de l’Ouest canadien totalisaient 5,4 milliards $ en août dernier, soit plus de 14 pour cent de son portefeuille d’actions d’entreprises. lire ici

13.02.2012:

La Chine accélérera l’exploitation du gaz de schiste en 2012

Le ministère chinois du Territoire et des Ressources a annoncé dimanche que la Chine allait s’efforcer d’exploiter le gaz de schiste en 2012 afin de restructurer les approvisionnements énergétiques du pays. Le gouvernement chinois va renforcer ses études sur les projets du gaz de schiste cette année de sorte à accélérer le développement de cette industrie, a indiqué Wang Min, vice-ministre du Territoire et des Ressources, lors d’une conférence nationale sur les études géologiques. la suite ici

12.02.2012:

Les Savoyards résistent au gaz de schiste.  (avec Vidéo)

  12.02.2012 Après le Bugey, le Genevois est devenu la nouvelle cible des pétroliers. Mais pas question pour les Savoyards de laisser sacrifier leur terre pour l’or noir. 2 500 personnes ont manifesté ce week-end à Saint-Julien. Après avoir déployé 600 banderoles « NON au Gaz de Schiste » la veille dans toute la région, les opposants savoyards à l’exploitation du gaz de Schiste ont réalisé un coup de force le 11 février dernier. 2 500 personnes ont défilé dans les rues de Saint-Julien-en-Genvois pour dire leur opposition aux recherches et aux forages dont les conséquences seraient dévastatrices pour les territoires. Des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, des associations et des partis politiques, des élus de droite et de gauche, des écolos et des paysans : il ne manquait personne à l’appel. Leur objectif ? lire la suite et voir la video ici

Près de 2000 personnes manifestent contre l’exploitation du gaz de schiste

11.02.2012 Un meeting très couru le matin, un défilé et un rassemblement l’après-midi. Forte mobilisation. Une fricasse mordante à ne pas mettre une banderole dehors. Elles se comptent par dizaines. Saint-Julien est pavoisée, de la salle des Arandes jusqu’aux jardins de la sous-préfecture. La Grand-Rue est noire de monde. Les organisateurs attendaient 2000 personnes. Ils sont là. Tous en train de défiler dans le froid pour dire non à l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels (couramment appelés gaz de schiste). NON à ce gaz-là dit le collectif de Haute-Savoie à l’origine du meeting (600 auditeurs actifs dès 9h le matin), du cortège et du rassemblement en milieu d’après-midi. Cette mobilisation impressionne ceux-là même qui y participent… lire la suite ici

10.02.2012:

Nous sommes à Saint Julien en Genevois. Reprise de cette rubrique à partir de dimanche.

Fédération spéléologique européenne: Lettre ouverte concernant les risques d’impact liés à l’exploitation des gaz de schiste dans l’Union Européenne

Madame et Messieurs les Commissaires Européens, / Dear Commissioners,
Comme vous le savez sans doute de par les contacts que nous avons eus avec votre Direction Générale par le passé, la Fédération Spéléologique Européenne (FSE) rassemble les 100 000 spéléologues de l’Union Européenne. Notre expertise scientifique du milieu souterrain nous amène à vous écrire pour vous soumettre nos profondes préoccupations quant aux risques qu’implique l’impact des nombreux projets d’exploitation de nouvelles ressources d’hydrocarbures communément désignées par gaz, huiles et pétrole de schiste sur le territoire européen. télécharger et lire la suite ici

9.02.2012:

Gaz de schiste: Fuites de méthane pires que prévues

Les fuites de méthane provoquées par l’exploitation du gaz de schiste sont pires que ce qui avait été prévu, annulant ainsi l’avantage du gaz naturel sur le charbon. C’est que révèle une récente étude du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et de l’Université du Colorado. lire ici

Bassin Parisien: Les pétroliers repartent à la conquête de l’or noir

Le sous-sol francilien attire les convoitises et en particulier celui de la Seine-et-Marne. Dix nouveaux permis de recherche sont sur le point d’être accordés aux pétroliers dans le département. lire ici    

Les gaz de schistes représentent 30% de la production aux USA: Mais comme en France, cette source d’énergie reste sujette à vive polémique.

Mais les préoccupations environnementales au sujet de cette technologie bien spécifique – la fracturation hydraulique – sont quasi-journalières dans les Etats concernés, dont les griefs concernent principalement la toxicité du procédé avec la pollution des nappes phréatiques, via l’utilisation d’additifs. Pour cette raison, B. Obama a indiqué que les producteurs de gaz naturel seront tenus de divulguer la liste des produits chimiques qu’ils ajoutent à l’eau et au sable lorsque les gisements sont exploités sur le sol fédéral. lire ici

Tunisie : ENI envisage l’exploitation de gaz de schiste

Les dessous du printemps arabe …. ? Qui sait ? … En tout état de cause, la compagnie pétrolière italienne, ENI, a annoncé qu’elle envisageait l’exploitation du gaz de schistes en Tunisie. Une annonce qui intervient alors que la presse tunisienne se fait de plus en plus l’écho d’un important potentiel énergétique sur le territoire tunisien.  Informations que nous vous donnions ici-même en décembre 2009,  avant que n’éclate la révolution du jasmin. lire ici

8.02.2012:

BHP Billiton: baisse de 6% du bénéfice

BHP Billiton , premier groupe minier mondial, a fait état mercredi d’un recul de son bénéfice au premier semestre. Les investisseurs se demandent si la diversification du groupe dans les gaz de schiste ne va pas peser sur la rentabilité du groupe alors que le surplus de gaz enregistré aux Etats-Unis y a fait baisser les prix de près de 50% depuis juin dernier. Le directeur général de BHP Marius Kloppers a répondu que le groupe compenserait la baisse des prix du gaz en renforçant la production des puits de gaz de schiste. Le groupe n’a pas annoncé de nouveau programme de rachat d’actions après celui de 10 milliards de dollars et des acquisitions de 17 milliards de dollars dans le gaz de schiste l’an dernier. Le dividende semestriel, à 55 cents par action, soit au même niveau que le dernier dividende de l’an dernier, ressort légèrement inférieur aux attentes. lire ici

6.02.2012:

Les Etats-Unis rassurent la Bulgarie sur le gaz de schiste
La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a plaidé en faveur du développement du gaz de schiste en Bulgarie lors de sa dernière visite, plus de deux semaines après la décision du parlement bulgare d’appliquer un moratoire sur un secteur qui est le fer de lance du géant américain Chevron. « Nous sommes partenaires lorsqu’il s’agit d’aider la Bulgarie à accroître son indépendance énergétique, à renforcer la sécurité de l’approvisionnement et à protéger le magnifique environnement bulgare », a-t-elle déclaré… lire ici
Une troisième révolution industrielle est en vue

L’économiste américain Jeremy Rifkin présente ce mardi à Paris son dernier essai sur les mutations en cours de l’économie et les bases d’une croissance durable tout au long du XXIe siècle. Voici sa vision du futur. «Une troisième révolution industrielle doit prendre le relais de notre modèle actuel, à bout de souffle», assure l’économiste américain Jeremy Rifkin. Selon lui, «la crise actuelle n’est pas la crise de la finance, mais la crise du pétrole» et cet or noir sera de plus en plus rare et de plus en plus cher. Surtout, cette énergie est polluante, et les catastrophes naturelles de plus en plus violentes et fréquentes plaident en faveur d’un modèle de croissance plus soutenable. lire ici

Gaz et huiles de schiste, Mobilisation tenace face aux industriels

La Baleine N°168: Les acteurs de l’industrie pétrolière et gazière martèlent leur détermination à exploiter le gaz de schiste et contestent les limitations légales qui leur sont opposées sur le sol français. Face à cette pression organisée, la mobilisation ne faiblit pas, et s’internationalise. lire ici

Le dernier Grenelle est tombé

Sans crier gare, l’État français vient d’enterrer l’une des dernières mesures du Grenelle de l’environnement. Contre l’avis du ministère de l’Écologie, le Premier ministre a discrètement renoncé à défendre la Directive européenne sur la qualité des carburants. Avec quelques arrières-pensées pour de nouveaux gisements exploités par Total. lire ici

Senat, N. Bricq: Question orale avec débat sur le devenir des PER de gaz de schiste après le vote de la loi

Question orale avec débat n° 11 de Mme Nicole Bricq à Mme la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement sur le devenir des permis exclusifs de recherche d’hydrocarbures conventionnels et non conventionnels après le vote de la loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011. A suivre en soirée ici

6.02.2012:

Gérard Mestrallet donne dans la finesse ….

Gérard Mestrallet : "Privilégier les énergies renouvelables pénaliserait notre compétitivité": Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, souligne, dans un entretien au Monde, que la période de grand froid justifie plus que jamais le développement du gaz. Il met en garde l’Europe contre l’idée selon laquelle les énergies renouvelables, "plus coûteuses que les autres formes de production d’électricité", pourraient remplacer le nucléaire en perte de vitesse. Il plaide pour la réouverture du dossier des gaz de schiste. lire ici

4.02.2012:

Révolution énergétique : “L’inculture de nos élus sur l’énergie est accablante”

Thierry S­alomon est l’un des promoteurs en France du concept de négaWatt, et président de l’association du même nom. Pour lui, combiner efficacité énergétique et chasse au gaspillage permettrait de diminuer de 45 % notre consommation d’énergie. lire ici

Hillary Clinton appelle la Bulgarie à diversifier ses sources d’énergie

SOFIA – Les Etats-Unis aideront la Bulgarie à diversifier ses sources d’énergie, a déclaré dimanche la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton lors d’une visite à Sofia, alors que ce pays dépend presque entièrement des livraisons de gaz russe. lire ici

Projets de réglementation de la fracturation hydraulique sur les terrains publics aux USA

Interview de Josh Fox réalisateur de Gasland                     La dépêche Reuters

3.02.2012:

Gaz de schiste – Arrestation de Josh Fox: la transparence s’arrête aux portes du Capitole

La lutte citoyenne contre les gaz de schiste dérange partout dans le monde et la transparence des représentants de l’Etat comme de l’industrie font grandement défaut. Preuve en est, à Washington le 1er février dernier Josh Fox - réalisateur du documentaire « Gasland » qui a permis un sursaut de l’opinion publique aux Etats-Unis comme en Europe – a été arrêté alors qu’il tentait de filmer l’audition par le Congrès américain de représentants de l’Agence pour la protection de l’environnement (EPA). L’EPA devait alors dévoiler les résultats des études prouvant la pollution des eaux profondes par la fracturation hydraulique dans la commune de Pavillion. lire ici

Echecs successifs dans la recherche de gaz de schiste en Pologne

Lire cet article en anglais dans lequel EXXON-Mobil indique la non viabilité commerciale de l’exploitation de puits de gaz de schiste forés en Pologne. Bulle spéculative.

Un héritage de 20 000 puits de gaz de schiste… est-ce rassurant?

Dernièrement, nous apprenions qu’il y a déjà 600 puits orphelins au Québec. Qu’est-ce qu’un puits orphelin? C’est un puits de gaz naturel qui a été foré, exploité, puis fermé et abandonné par une compagnie qui n’existe plus. lire ici

Certains aspirent toutefois à ce que le secret soit aussi bien gardé que possible…

Le réalisateur de Gasland a été arrêté et menotté alors qu’il essayait de filmer une audience au Congrès américain sur la fracturation hydraulique, méthode d’extraction des gaz de schiste aux conséquences dramatiques en matière de pollution de l’eau. lire ici

Rockefeller encourage Obama sur le soutien au gaz de schiste

Dans une récente lettre au président Barack Obama, le sénateur Jay Rockefeller a salué le soutien d’Obama au développement du gaz de schiste. Le sénateur de Virginie Occidentale (USA) en appelle au soutien fédéral pour le financement de la recherche sur les énergies fossiles. Lire ici (en anglais)

PetroChina achète 20% d’un projet de Shell dans les gaz de schiste au Canada

MONTREAL – Le groupe pétrolier chinois PetroChina va acheter 20% des gisements de gaz de schiste dans l’ouest canadien détenus par le géant anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, a annoncé jeudi ce dernier. PetroChina et Shell ont signé des accords contraignants concernant l’acquisition par PetroChina de 20% dans des terres détenues à 100% par Shell à Groundbirch et d’autres actifs en Colombie-Britannique, province de l’ouest canadien, a déclaré le PDG de Shell, Peter Voser, lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs. Le patron du géant pétrolier n’a pas dévoilé le montant de cette transaction, la dernière en date par une entreprise chinoise dans le secteur énergétique canadien. lire ici

2.02.2012:

Gaz de schiste : les pétroliers demandent l’ouverture des travaux de la commission nationale

Dans son livre blanc "Contribution au débat sur l’énergie" présenté le 1er février à la presse, l’Union française des industries pétrolières (Ufip) revient sur le potentiel français en hydrocarbures, notamment en gaz ou huile de schiste. Le syndicat demande aux pouvoirs publics d’engager rapidement les travaux de la commission nationale prévue par la loi, chargée de définir les conditions d’autorisation de la fracturation hydraulique en France. lire ici

1.02.2012:

Josh Fox, le réalisateur de GASLAND nominé aux Oscars arrêté ce jour.

http://www.guardian.co.uk/environment/2012/feb/01/gasland-josh-fox-arrested-fracking        lire aussi ici

Il voulait filmer une séance au congrès américain du comité scientifique sur la fractuation hydraulique.
Comme l’indiquait Fox sur sa page Face Book hier: "Le 1er amendement de la constitution américaine est supposé le permettre."

Il a été arrêté et menotté. Il devra se présenter au tribunal le 15 février. Signer la pétition LIBEREZ JOSH FOX ET LES PRODUITS CHIMIQUES

Vous avez dit rationnel?

Les pétroliers pour une fiscalité revue et un débat sur le gaz de schiste. PARIS – L’Union française des industries pétrolières (Ufip), qui regroupe les entreprises du secteur, a demandé mercredi l’harmonisation de la fiscalité sur les carburants, et l’organisation d’un débat national constructif et rationnel sur le gaz de schiste. L’Ufip a présenté lors d’une conférence de presse une contribution au débat sur l’énergie national, en plaidant pour que le secteur pétrolier français, qui constitue un contributeur important à l’économie et à l’emploi, ne soit pas pénalisé par rapport à ses concurrents européens.  (… / …) . Du côté de l’exploration et de la production de pétrole et de gaz, l’Ufip appelle la France à mettre en valeur les ressources en hydrocarbures sur son territoire pour favoriser la réduction de sa dépendance en matière d’énergie. Cela passe selon elle par l’ouverture d’un débat public constructif et rationnel sur l’exploitation des gaz de schiste, libéré de toute considération idéologique. L’Ufip demande également la mise en place rapide de la commission de suivi prévue par la loi de 2011 qui a interdit le recours à la fracturation hydraulique pour exploiter les gaz de schiste, et la réforme du code minier afin que citoyens et élus soient mieux impliqués dans les consultations sur les projets pétroliers. source

Gaz de schiste : Enfumage du côté de l’AIE

"L’AIE veut fixer des règles strictes en matière de gaz de schiste".  (Agence Ecofin) – Fatih Birol, le responsable des études économiques de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), a déclaré, dans le cadre du Forum économique mondial de Davos, que son institution se prépare à proposer des règles strictes pour l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels et qu’elle demandera au G20 de les adopter. Fatih Birol a reconnu que cette industrie engendrait des difficultés liées à un usage excessif d’eau et de produits chimiques. Mais « la bonne nouvelle est que ces problèmes peuvent être résolues grâce au recours aux meilleurs technologies et pratiques envisageables », a-t-il déclaré. Une réunion serait déjà prévue le 7 mars en Pologne pour tenter de rapprocher les points de vue de plusieurs pays gaziers participants tels que la Russie, l’Australie, l’Afrique du Sud ou le Mexique. Fatih Birol a également évoqué le problème des gazoducs qui, généralement appartiennent à des pays producteurs de gaz conventionnels, donc peu motivés à prêter leurs infrastructures à cette dangereuse concurrence. source

31.01.2012:

Gaz naturel : Shell effrayé par le prix du gaz aux Etats-Unis

(Commodesk) Le PDG de Shell a déclaré que les prix actuels du gaz aux Etats-Unis étaient beaucoup trop bas pour continuer à réaliser des investissements dans le gaz de schiste. Selon Peter Voser, il n’est désormais plus rentable pour les compagnies d’explorer de nouveaux forages. Le dirigeant est cependant convaincu que la tendance s’inversera au cours des prochains mois, a précisé la compagnie anglo-néerlandaise.  Alors que l’industrie du gaz de schiste s’est considérablement développée depuis une dizaine d’année aux Etats-Unis, l’augmentation soudaine du gaz disponibles a engendré une diminution spectaculaire des prix, actuellement au plus bas depuis dix ans. Plusieurs compagnies américaines, notamment Conoco Phillips et Chesapeake, ont déjà annoncé leur intention de baisser leur production ou de réduire leurs investissements, en attendant une remontée des cours. source

ENI : gaz de schistes, un vrai potentiel tunisien …

La compagnie pétrolière italienne, ENI, a annoncé qu’elle envisage l’exploitation du gaz de schistes en Tunisie. Les gaz de schiste figurent parmi les « sources non-conventionnelles » de gaz naturel, qui regroupent aussi le gaz de charbon et les gaz de réservoir compact. Lors d’une conférence de presse, organisée lundi 30 janvier, par l’institut britannique Chatham House, un responsable de la société a précisé que depuis quelques mois, l’ENI a commencé à s’intéresser aux gaz de schistes que l’on pourrait trouver en Tunisie. lire ici

Selon la commission européenne, pas besoin de nouvelles réglementations sur le gaz de schiste  ! …
Il est inutile d’adopter davantage de lois environnementales sur l’exploration du gaz de schiste tant qu’il n’aura pas atteint l’étape de la production de masse, peut-on lire dans une récente étude publiée par la Commission européenne. lire ici    (position que nous et quelques trop rares parlementaires désapprouvons)

30.01.2012:

Le gouvernement britanique opposé à une régulation européenne sur les gaz de schiste

LONDRES (Dow Jones)–Le gouvernement britannique estime qu’il n’est aucunement nécessaire de modifier la régulation européenne sur le forage du gaz de schiste, et s’attend à ce que cette question soit laissée à la discrétion de chacun des Etats, a déclaré lundi le ministre britannique de l’Energie, Charles Hendry. Les discussions se poursuivent entre les autorités de régulation de l’Union européenne, pour déterminer si de nouvelles lois sont nécessaires pour réglementer le forage de gaz de schiste, mais au final, "nous nous attendons à ce qu’il revienne à chaque pays de décider lui-même de la gestion de cette activité", a expliqué le ministre. source

Gaz et huile de schiste : l’État doit informer les habitants et les élus

Quel est l’impact sur le territoire d’une  concession ou d’une simple demande de permis d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures ? L’exercice est ardu.  Car si les arrêtés du Journal Officiel sont lisibles  pour l’industrie, ils demeurent totalement opaques pour les citoyens et les élus. Les cartes fournies en annexe ne sont pas suffisamment explicites, établir la  liste des communes impactées relève d’un véritable casse-tête. Il suffit de publier, dans chaque arrêté, la liste des communes et des départements concernés par les permis et les concessions, ce que  les autorités publiques ne font pas. Elles privilégient  de fait l’industrie, les habitants et les élus sont ignorés. Or la Charte de l’environnement, qui a valeur constitutionnelle, accorde le droit à toute personne d’accéder à l’information.  No Fracking France a donc saisi la ministre de l’Écologie et du développement durable et le ministre chargé de l’Industrie pour mettre un terme à cette opacité. lire ici

27.01.2012:

Total: notre code de conduite n’interdit pas la fracturation hydraulique

PARIS – Le PDG de Total Christophe de Margerie a déclaré samedi que le code de conduite du groupe pétrolier ne lui interdisait pas d’utiliser le procédé controversé de la fracture hydraulique pour prospecter des gaz de schiste alors que la France vient d’abroger son permis d’exploration. Notre code de conduite n’est pas de ne pas faire de la fracture hydraulique, la fracture hydraulique fait partie des choses que nous faisons, a affirmé M. de Margerie sur France Inter. Le patron du géant pétrolier a assuré que l’attitute de son groupe sur cette question était la même partout dans le monde. C’est la France qui a un poids, deux mesures, a-t-il dénoncé. Interpellé sur les dangers environnementaux possibles liés à la fracture hydraulique, il a répondu ne pas être d’accord avec l’interprétation de loi faite par le gouvernement français. Total vient de déposer un recours administratif contre l’abrogation de son permis d’exploration des gaz de schiste dans le sud de la France, qui a été décidée par le gouvernement en octobre suite à la loi interdisant l’usage de la fracturation hydraulique, jugée trop polluante. La France est devenue, en juillet dernier, le premier pays à interdire le procédé de la fracture hydraulique, technique qui consiste à fracturer la roche en grande profondeur (1.500 à 3.000 mètres) avec un mélange d’eau, de sédiments et de produits chimiques projeté à haute pression, afin de libérer les hydrocarbures.  Source     Écouter l’émission sur France Inter

26.01.2012:

Barack Obama plaide pour le gaz de schiste

L’industrie gazière a applaudi hier le discours sur l’état de l’Union du président Barack Obama, prononcé la veille, où les questions énergétiques étaient au premier plan. Le président a souligné le succès de l’industrie du gaz de schiste. «Nous avons presque 100 ans de réserves de gaz naturel et mon administration va tout faire ce qui est possible pour développer cette énergie de façon sûre», a dit M. Obama. Cela «créera des emplois et propulser des camions et des usines moins polluantes et à moindre coût, prouvant qu’on n’a pas besoin de choisir entre notre environnement et notre économie».«J’applaudis le président Obama pour avoir fait l’éloge du gaz naturel», a réagi T. Boone Pickens, un des grands industriels du gaz. . lire ici

25.01.2012:

L’utilisation du gaz de schiste de plus en plus controversée

La volonté de réduire la dépendance de leurs pays envers les principaux producteurs de gaz naturel a conduit de nombreux gouvernements à porter un intérêt croissant au gaz de schiste. La part du gaz de schiste dans la production de gaz naturel est en forte croissance et de nombreux pays veulent tenter l’aventure. Cette stratégie est toutefois décriée par les associations écologistes qui dénoncent les impacts négatifs de cette forme de gaz naturel sur l’environnement. Les gouvernants pris entre deux feux essaient de trouver l’équilibre entre les intérêts économiques et écologiques. lire ici

Gaz naturel : Chute des réserves américaines de gaz de schiste

(Commodesk) Les réserves estimées de gaz de schiste ont considérablement diminué aux Etats-Unis depuis l’année dernière. Dans son rapport annuel sur l’énergie, le département américain de l’Energie les a estimées à 13.650 milliards de mètres cubes, soit une baisse de 42% par rapport à 2011. Le déclin est principalement dû aux travaux d’exploration sur le gisement de Marcellus, qui ont révélé un potentiel bien moindre qu’attendu. Les Etats-Unis ont fortement développé l’extraction du gaz de schiste depuis une dizaine d’années, augmentant nettement leurs réserves et devenant même exportateur net de gaz pour la première fois en 2010. Cela a eu pour conséquence une progression des stocks, entraînant une chute des cours, au plus bas depuis dix ans sur le Chicago Mercantile Exchange. source

24.01.2012:

La question de l’indemnisation des dégâts miniers refait surface

Un rapport ministériel revient sur l’indemnisation des dégâts miniers. Un problème principalement associé aux activités passées et susceptible de revenir d’actualité avec une éventuelle exploitation des hydrocarbures de schiste. lire ici   rapport à télécharger là

Le voile se déchire : pendant la loi, la fracturation s’amplifie

Le double discours du gouvernement ne tient plus, les appétits des pétroliers l’ont fait voler en éclats. Alors que l’on répète sur les ondes, dans la presse, à l’étranger, que la France a mis un terme à l’exploitation du gaz de schiste, le directeur de l’Énergie, Pierre-Marie Abadie, a tranquillement signé dimanche 22 janvier 2012 une douzaine de nouveaux permis de « recherche »  d’hydrocarbures en Ile de France (11), en Lorraine, en Aquitaine. Ces arrêtés ne sont pas encore publiés. Évidemment, nous ne connaissons pas encore les communes concernées. lire ici

Une loi anti WikiLeaks

Une proposition de loi, censée lutter contre l’espionnage industriel, pourrait bien se retourner contre ces "lanceurs d’alerte" qui font "fuiter" des documents internes auprès de journalistes d’investigation et d’ONG. lire ici

Gaz de schiste : l’empire pétrolier contre-attaque

Les compagnies pétrolières plaident pour un assouplissement de la loi interdisant la fracturation hydraulique. Leurs opposants résistent. Mardi, les unes tenaient forum, les autres contre-forum.lire ici

23.01.2012:

Pétrole américain: Apache acquiert Cordillera pour 2,85 milliards de dollars

NEW YORK – Le groupe pétrolier américain Apache Corporation a annoncé lundi l’acquisition de son concurrent non coté Cordillera Energy Partners III, spécialisé dans des gisements non conventionnels au Texas et en Oklahoma, moyennant 2,85 milliards de dollars. lire ici

Le polonais Lotos lancera des prospections de gaz de schiste en Lituanie

VILNIUS – Le groupe pétrolier polonais Lotos a annoncé lundi le prochain lancement de prospections de gaz de schiste en Lituanie, pays balte qui compte pouvoir rompre le monopole sur son territoire du gazier du russe Gazprom. lire ici

Une exploitation d’hydrocarbures en méditerranée, au large de Marseille, suscite bien des polémiques.

Sophie Brems. RTBF. Une société américaine prospecte la belle bleue depuis plusieurs années, elle cherche du pétrole dans une zone à 25 km de Toulon, 30 de Marseille. Chaque année, le gouvernement français lui donne ce permis d’exploration, mais dans la foulée de la protestation contre les gaz de schiste dont on a beaucoup parlé en France, les associations écologistes et les politiciens locaux montent au créneau. Ils craignent le risque d’une marée noire comme celle dans le golfe du Mexique, car à terme, la société Noble Energy veut construire une plate-forme et pomper à plus de 2000 mètres de profondeur. Ce serait un désastre d’autant que la méditerranée est une mer fermée et que l’implantation se ferait à quelques milles nautiques de réserves naturelles. Pour l’heure les recherches sont arrêtées, le société attend donc le renouvellement de son permis, les associations espèrent avoir une décision avant les élections présidentielles et en faire un thème de campagne. lire ici   écouter là

Grand Sud Un forage pour percer les secrets du Golfe du Lion

Gold est un projet en or. D’ici trois ans, si le budget de 130 à 200 M$ (100 à 154 M€) est bouclé, un forage sans précédent sera effectué dans le Golfe du Lion dans le cadre du programme international Gold (Gulf of Lion’s Drilling).

À 200 km des côtes, sous 2 400 m d’eau et traversant 7,5 km de sédiments, ce forage nécessite un navire spécial japonais, le Chikyu, capable de percer la couche de sel d’un kilomètre d’épaisseur. Le but de ce tout premier forage profond qui durera un an est d’étudier les variations du climat depuis 23 millions d’années, l’âge de la Méditerranée. Et savoir pourquoi et comment les périodes froides et chaudes ont alterné. (… / …) Le projet sera évalué par une structure internationale, l’IODP (Integrated Ocean Drilling Program) en avril. "Pour le financement, nous avons pensé à créer un consortium. Nous avions demandé 20 M€ à la France, en vain. D’autres pays pourraient, eux, verser 5 M€ chacun et des compagnies pétrolières 10 M€." lire ici

PÉTROLE/L’UE impose un embargo contre l’Iran

Bruxelles (awp/afp) – Les pays de l’Union européenne se sont mis d’accord lundi matin pour imposer un embargo pétrolier graduel contre l’Iran ainsi que pour sanctionner sa banque centrale afin d’assécher le financement de son programme nucléaire, a indiqué à l’AFP une source diplomatique. lire ici

Groenland : Cairn Energy cède des droits d’exploration à Statoil

LONDRES – Le groupe pétrolier écossais Cairn Energy a annoncé lundi avoir cédé au norvégien Statoil une part de ses droits d’exploration au large du Groenland, un accord intervenu en dépit des résultats décevants de ses recherches. Selon cet accord, qui reste soumis au feu vert des autorités du Groenland, Statoil a acquis 30,62% de la licence du bloc de Pitu, situé dans la baie de Baffin, à l’ouest de l’île, ce qui lui permettra d’être en charge de tous les futurs développements dans cette zone. Cairn Energy garde néanmoins la majorité des droits d’exploration du bloc. lire ici

22.01.2012:

Les pro gaz de schiste mettent en place des actions de contre information

Nos adversaires ne désarment pas. L’association AEGE (un "réseau d’experts en intelligence économique") prépare la contra attaque : Le document pdf de 6,6 Mo. Le document traite du Gds et de son économie, de la position des "pour" et des "contre" et on y trouve de la page 32 à 41 :  PROPOSITION D’ACTION DE CONTRE INFORMATION
où l’on découvre une stratégie d’atuaque particulièrement ciblée et redoutable qui rappelle "La fabrication du consentement" décrite par Noam Chomski. lire ici

Exploration pétrolière et gazière – Shell investira 1 milliard au large de la Nouvelle-Écosse

La multinationale Shell vient de mettre la main sur des permis d’exploration pétrolière maritime situés au sud-ouest des côtes de la Nouvelle-Écosse, dans un secteur de grande biodiversité et fréquenté par plusieurs espèces en péril. Le gouvernement conservateur s’est réjoui de la décision de la pétrolière de consacrer près de 1 milliard de dollars pour la recherche d’énergie fossile en eaux profondes. lire ici

Week-end de Pâques 2012: "le Trafalgar du gaz de schiste" ?

Figure de la Confédération paysanne, combattant de la malbouffe, faucheur d’OGM, opposé au nucléaire, José Bové a animé à Draguignan une séance dédiée au film Tous au Larzac. Avant la projection, le député européen a surtout parlé de son combat contre le gaz de schiste. La réunion s’est vite transformée en meeting aux accents révolutionnaires. Avec, comme nouveau champ de bataille, la Méditerranée. Quelles avancées ont été obtenues après le rassemblement des anti gaz de schiste, le 17 janvier à Paris ? La mobilisation est de plus en plus forte. Et elle va continuer. D’ailleurs, ce soir à Draguignan, nous lançons un appel au gouvernement. La compagnie écossaise Melrose Resources doit en effet demander le renouvellement de son permis en mer pour la recherche pétrolière et le gaz de schiste. Ce site marin se trouve à proximité des îles d’Hyères et du parc naturel de Port-Cros. Le permis, délivré en 2002, est arrivé à expiration. L’État doit renouveler cette autorisation au plus tard le 18 février. C’est la date butoir. Ce permis doit tomber. Nous interpellons donc Mme Kosciusko-Morizet (1) et M. Besson (2) et leur demandons de ne pas signer ce renouvellement. Et si l’État passe outre ? La mobilisation va alors prendre une ampleur qu’il n’aura jamais connue. On fera du week-end de Pâques, les 7 et 8 avril, le Trafalgar du gaz de schiste. Nous demanderons à tous les bateaux du Var, de la Corse, jusqu’à Marseille, de sortir. Nous appellerons les marins, les pêcheurs, les plaisanciers à se mobiliser et faire un grand convoi de bateau vers le site. On va rassembler les collectifs, les associations de protection de l’environnement, pour faire de cette histoire de forage en Méditerranée le point central de la mobilisation du printemps. Le week-end de Pâques, c’est moins de trois semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça tombe très bien. lire ici

21.01.2012:

Manifeste de négaWatt pour un avenir énergétique durable

PARIS – L’association négaWatt, réunissant des experts des questions énergétiques, a présenté vendredi son Manifeste détaillant, pour le simple citoyen comme les candidats à la présidentielle, ses propositions pour un avenir énergétique durable et sans nucléaire. Cet ouvrage s’appuie sur le scénario énergétique 2011-2050, présenté en septembre dernier, établi par 25 experts et praticiens de l’énergie (ingénieurs, architectes, sociologues, économistes…). Un scénario qui fait la part belle aux économies d’énergie — sobriété dans l’usage et efficacité des appareils — et prévoit de répondre aux besoins énergétique des Français quasiment exclusivement à partir des énergies renouvelables et sans nucléaire. Au-delà des chiffres et des équations, c’est avant tout un formidable exercice de démocratie et de citoyenneté, auquel estime se livrer l’association qui avait réalisé son tout premier scénario en 2003, actualisé en 2006. lire ici  voir aussi le dernier scénario là

20.01.2012:

Ces milliards de subventions aux énergies fossiles

"La maison est en feu, et pour éteindre l’incendie, nous jetons des seaux… d’essence." C’est par ces mots que Damian Carrington, journaliste au Guardian, pointait l’un des pires paradoxes de nos politiques en matière de lutte contre le changement climatique : les énergies fossiles, responsables de larges émissions de gaz à effet de serre, reçoivent un soutien financier tant substantiel que discret de la part des gouvernements, les rendant artificiellement bon marché et encourageant leur usage. Au contraire, les énergies renouvelables font le plein de promesses mais beaucoup moins de financements. Au final, le pétrole, le gaz et le charbon s’avèrent 500 % plus subventionnés que l’éolien, le solaire ou la biomasse. lire ici

Traitement des eaux de fracturation du gaz de schiste – Les usines d’épuration ne suffisent pas, estime un expert

Québec: Une expertise commandée par le Vérificateur général du Québec conclut que nos usines d’épuration municipales «ne sont pas conçues» pour traiter les eaux de fracturation de l’industrie des gaz de schiste, révèle ce rapport produit en février dernier, dont Le Devoir a obtenu copie.  lire ici

Quand RFI notre radio mondiale fait l’apologie des gaz de schiste

Lire ou écouter ici

Gaz et pétrole de schiste : Quelle stratégie pour la France ?

Le 16 Janvier dernier, le député François-Michel Gonnot, sous le patronage d’Eric Besson, ministre de l’industrie et Gunther Oettinger, commissaire européen en charge de l’Energie, a organisé le Colloque « Le bouquet énergétique dans tous ses états », à Paris. Ce fut l’occasion pour Michèle RIVASI, députée européenne EELV, pour s’interroger sur les intentions et la stratégie de la France en matière d’exploitation d’hydrocarbures, conventionnelles ou non, sur son sol. lire ici

Pollution et santé. L’État prive les chercheurs de 8 millions d’euros

Coup de colère des scientifiques. L’État coupe les aides au programme d’étude sur les liens entre les contaminants chimiques et les maladies comme les cancers, les malformations… lire ici

19.01.2012:

Gaz de schiste: le débat va nécessairement évoluer en France

BRUXELLES – La prospection des gaz de schiste se justifie, et le débat va nécessairement évoluer sur la question, estime le PDG de Total, Christophe de Margerie, dans une interview à La libre Belgique jeudi, après l’abrogation de son permis d’exploration par la France. Le timing (de cette interdiction, ndlr) est très mauvais alors que la prospection se justifie, estime M. de Margerie. lire ici

18.01.2012:

Le Compte Rendu de NoFrackingFrance , 17 janvier 2012 : Colloque sur “le Bouquet énergétique dans tous ces états “, Maison de la Chimie.

Ambiance feutrée et policée au colloque sur « Le bouquet énergétique », qui s’est tenu le 17 janvier 2012 à la Maison de la Chimie, à Paris. Pourtant, la table-ronde intitulée « la France peut-elle se passer d’une ressource, les hydrocarbures de schiste ? L’interdiction française, comment peut-on en sortir ? »  avait provoqué de vives réactions des associations et collectifs contre le gaz de schiste. A l’abri, sur la scène, l’organisateur et maître de cérémonie, François-Michel Gonnot, député UMP de l’Oise, s’en est étonné. « Je voulais simplement voir comment pouvait s’appliquer une loi que je n’ai pas voté ». À l’exception de quelques précisions, rien de nouveau n’a été annoncé si ce n’est que les services de l’État sont en train d’examiner plus d’une centaine de permis d’exploration et d’exploitation  de gaz et de pétrole de schiste. « Nous en avons refusé une dizaine sur l’ensemble pour le moment » a précisé Philippe Geiger, la suite ici ou en téléchargement

Gaz de schiste: la Bulgarie interdit la fracturation hydraulique

SOFIA – Le parlement bulgare a interdit mercredi la technique de fracturation hydraulique pour l’exploration et l’extraction des gaz et huile de schiste, répondant aux inquiétudes de la population concernant ses effets sur l’environnement. Des députés ont adopté une résolution qui interdit l’utilisation de la technique de la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’extraction de gaz et d’huile de schiste dans le pays et dans ses eaux territoriales de la Mer Noire.  lire ici

17.01.2012:

Gaz de schiste : comment sortir de l’interdiction française ? (résumé de la journée)

C’est sous ce titre polémique que s’est tenue aujourd’hui à Paris une table ronde organisée par le Club Energie & Développement, suscitant l’ire des opposants à l’exploration des hydrocarbures non conventionnels. lire ici

Gaz de schiste: Total a déposé un recours contre l’abrogation de son permis

PARIS – Le géant pétrolier Total a déposé un recours administratif contre l’abrogation de son permis d’exploration des gaz de schiste dans le sud de la France, qui a été décidée par le gouvernement en octobre suite à la loi interdisant l’usage de la fracturation hydraulique. Total respecte la loi. Notre position, c’est que la loi ne justifiait pas l’abrogation de ce permis, et nous avons déposé un dossier devant le tribunal administratif de Paris contre cette décision, a déclaré Bruno Courme, qui dirige les activités de Total dans les gaz de schiste en Europe, lors d’une conférence organisée à Paris par le club Energie et développement. lire ici

Chevron: la Bulgarie retire son autorisation d’explorer du gaz de schiste

Sofia (awp/afp) – Le gouvernement bulgare a décidé mardi de retirer à la compagnie américaine Chevron une autorisation accordée en juin d’explorer et d’extraire du gaz de schiste dans le pays, évoquant des inquiétudes pour l’environnement. "Le gouvernement a retiré son autorisation d’exploration" accordée à Chevron à la mi-juin, selon un communiqué gouvernemental. "Cette décision est motivée par l’insuffisance de données garantissant la protection de l’environnement lors d’un recours à la méthode de fracturation hydraulique", poursuit-il. lire ici

Le colloque qui met le feu aux poudres

Gaz de schiste : le débat refait surface.« L’interdiction française : comment en sortir ? » : cette question à l’ordre du jour du colloque sur le bouquet énergétique de la Maison de la chimie viserait à contourner l’interdiction de la loi Jacob du 13 juillet 2011. Aujourd’hui, les « anti-gaz de schiste », venus de toute la France, sont mobilisés à Paris en parallèle au colloque de la Maison de la chimie intitulé « Le bouquet énergétique dans tous ses états ! » avec parmi les questions à l’ordre du jour : « L’interdiction française : comment en sortir ? ». Ce qui démontrerait la volonté à peine dissimulée des puissants lobbies des hydrocarbures de contourner la loi Jacob du 13 juillet. Mobilisation multiple lire ici

Gaz de schiste : l’impossible débat

À trois mois des élections, la tenue simultanée, ce mardi, de deux colloques défendant des positions opposées illustre la fracture, en France, au sujet du gaz de schiste. lire ici

Gaz de schiste : le gouvernement basque envisage de forer neuf puits, les collectifs français ne faiblissent pas

Bien que le gouvernement basque ait demandé l’autorisation de réaliser des forages d’exploration sur 9 puits de gaz de schiste du territoire d’Alava, il se limiterait, pour le moment, à deux puits. lire ici

Total condamné en France pour pollution de l’estuaire de la Loire

Saint-Nazaire (awp/afp) – Le groupe pétrolier français Total a été condamné mardi à 300.000 euros d’amende pour pollution, comme l’avait requis le parquet, après la fuite de fuel de sa raffinerie de Donges en mars 2008 qui avait pollué l’estuaire de la Loire. lire ici

Quebec, bataille autours de la source d’un échantillon d’eau gazeuse

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, dit avoir «obtenu l’assurance que les échantillons d’eau analysés par un chercheur albertain ne provenaient pas d’un aquifère et qu’on ne pouvait donc conclure à une migration de gaz dans la nappe phréatique». Hier, M. Muehlenbachs a réitéré que le gaz «venait des grandes profondeurs». «On parle toujours de l’essentiel, a-t-il dit à La Presse. On parle de puits qui fuient.» Il s’est défendu en affirmant avoir toujours dit qu’il ignorait précisément l’origine de l’échantillon d’eau qu’on lui avait fourni. lire ici

14.01.2012:

Bulgarie: Des milliers de manifestants contre le gaz de schiste

Des milliers de Bulgares ont manifesté samedi dans tout le pays contre les projets d’exploration de gisements de gaz de schiste, réclamant un moratoire sur le recours à la fracturation hydraulique. lire ici

Gaz de schiste: la colère internationale monte

Royaume-Uni, Etats-Unis, France, l’utilisation de la fracturation hydraulique fait toujours débat. Eldorado énergétique pour les compagnies gazières, l’exploitation des gaz non conventionnels suscite une angoisse certaine chez ceux qui sont appelés à vivre —volontairement ou non— à proximité des forages. lire ici

13.01.2012:

Les anti-gaz de schiste s’inquiètent

Mardi 17 janvier, le club “Energie et développement” organise son 9e colloque à la maison de la Chimie à Paris. Sous le haut patronage de François Fillon et Eric Besson et en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie et du développement durable, l’une des tables rondes aura pour thème “La France peut-elle se passer d’une ressource, les hydrocarbures de schiste ? L’interdiction française, comment en sortir ?”. Hier, dans un communiqué, le collectif ardéchois “Stop au pétrole et gaz de schiste” se rappelant les propos d’opposition au projet de fracturation hydraulique du Président Sarkozy le 20 décembre aux Vans, s’est dit « révolté par ce double langage » et demande « une clarification de la position du gouvernement. » source

GAZ GNL: Total avec Inpex dans un projet gazier géant en Australie de 34 mrd USD

Tokyo (awp/afp) – Le groupe pétrolier français Total va investir avec son homologue nippon Inpex dans un projet gazier géant de 34 milliards de dollars en Australie, qui fournira près de 9% de la consommation annuelle du Japon. ( … / … ) Le gaz sera extrait dans le bassin océanique de Browse, au large de l’Etat d’Australie Occidentale, traité sur place puis envoyé via un pipeline de 889 km vers Darwin (nord de l’Australie), où le gaz sera liquéfié dans une installation ad hoc avant d’être exporté. D’après Total et Inpex, l’usine de liquéfaction de Darwin représentera "l’une des plus grandes installations de GNL au monde, pour des réserves gazières évaluées à 40 ans d’exploitation dans ce champ du bassin de Browse". source

12.01.2012:

Gaz de schiste une affaire classée?

<– Dossier à télécharger (5 Mo), avec l’aimable autorisation de la rédaction du Magazine "Nexus"  :

11.01.2012:

URGENT Gaz de schiste: la commission de suivi bientôt mise en place

PARIS – La commission de suivi des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures, prévue par la loi interdisant le recours à la fracturation hydraulique pour exploiter le gaz de schiste, sera bientôt créée, a annoncé mercredi le député UMP François-Michel Gonnot. Le décret précisant la composition et le fonctionnement de ce comité n’a pas encore été publié, alors que la loi a été adoptée à la mi-2011. Mais M. Gonnot, qui organise le 17 janvier une conférence sur l’énergie à Paris, a précisé à des journalistes que le gouvernement devrait annoncer pendant ce colloque la mise en place du comité. Le député de l’Oise, qui présentait à la presse le programme de ce colloque, a profité de l’occasion pour réaffirmer son opposition à cette loi qui interdit la technique controversée de la fracturation hydraulique, une mesure qu’il a qualifié de monstre juridique. C’est une loi de circonstance, faite sous le coup de l’émotion et préélectorale, a-t-il déploré, en ajoutant que la question de l’exploitation des gaz de schiste en France finirait tôt ou tard par revenir sur le tapis. Le fait de déclarer à la face du monde qu’on interdit la fracturation hydraulique ne me paraît pas une décision responsable, et le reste du monde ne s’arrête pas de tourner, a-t-il estimé, en évoquant notamment les projets en cours autour des gaz de schiste dans des pays comme les Etats-Unis, la Pologne ou la Chine. M. Gonnot était le co-rapporteur d’une mission d’information de l’Assemblée nationale sur les gaz de schiste, qui avait remis son rapport en juin. A l’époque, il avait plaidé pour ne pas fermer définitivement la porte à l’exploitation de cette ressource d’énergie non conventionnelle. source

Réponse ouverte à M. Gérard S. Medaisko et sa lettre du 28/12/2011 au Pdt de la République – Gaz de schiste

Monsieur le Président de la République,

Le 28 décembre 2011, vous avez été interpellé, dans une lettre ouverte, par M. Gérard S. Medaisko, éminent géologue conseil, sur la question des gaz de schiste en France, sujet qui a animé l’actualité tout au long de 2011.  Le « gaz de schiste » panacée universelle ? A lire cette lettre ouverte, vous auriez été totalement abusé par les services des différents ministères sur la réalité de l’intérêt économique de cette exploitation des gaz de schiste et coupable de laisser passer une chance unique pour notre pays de se sauver de tous les maux qui l’accablent.  En effet, … lire ici

10.01.2012:

Pologne/gaz de schiste: sept personnes interpellées pour corruption

VARSOVIE – Sept personnes dont trois fonctionnaires du ministère polonais de l’Environnement ont été interpellées mardi à Varsovie pour corruption présumée dans l’octroi de concessions d’exploration de gaz de schiste, a annoncé l’Agence de la sécurité nationale (ABW). Lire ici

Développement durable : les régions veulent rester à la pointe

L’Association des régions de France (ARF) vient de publier l’édition 2012 de son Livre blanc du développement durable valorisant les initiatives régionales en la matière et réclame à l’Etat plus de décentralisation pour continuer à aller de l’avant. Les reproches faits à l’État: "Aujourd’hui, nos politiques et nos dispositifs s’imaginent et s’améliorent dans la concertation", insistent les dirigeants de l’ARF qui reprochent à l’Etat son "éloignement". "Sur certains grands projets comme la réforme des collectivités locales, nous aurions aimé que l’Etat s’inspirât de nos pratiques afin d’écouter ce que nous avions à lui dire". Ils jugent "manifeste" cet "écart entre la pratique des régions et celle du gouvernement" concernant les hydrocarbures de schiste. En matière d’énergies renouvelables, ils estiment que "ce serait à l’Etat de montrer, voire d’exporter, les trésors d’inventivité qui existent régionalement". lire ici

Découverte importante de pétrole dans l’Arctique

Le Norvégien Statoil mise sur les réserves de la mer de Barents et le gaz de schiste américain. L’importante découverte de pétrole annoncée lundi par la compagnie norvégienne Statoil confirme, s’il en était besoin, que l’océan Arctique est l’un des eldorados des décennies à venir pour les hydrocarbures. Statoil estime les réserves de brut de ce champ de Havis entre 200 et 300 millions de barils. Celles-ci viennent s’ajouter au volume équivalent découvert au printemps dans le puits voisin de Skrugard. Ces permis d’exploration se situent dans la mer de Barents, à quelque 200 kilomètres des côtes septentrionales de la Norvège. Cela fait trente ans que Statoil explore le plancher de l’océan Arctique. Le recul de la banquise conjugué au traité conclu en 2010 entre Oslo et Moscou délimitant leur frontière maritime commune après des décennies de dispute ont redoublé les ardeurs des compagnies pétrolières. lire ici

9.01.2012:

Le grand monopoly du gaz (demain mardi sur Arte)

Dans le contexte actuel d’augmentations importantes des tarifs du gaz, regardez mardi soir à 20h40 sur Arte Le grand monopoly du gaz. À l’heure du débat sur le gaz de schiste, l’équipe du film a interrogé les acteurs clés du commerce international. L’approche géostratégique d’un univers opaque de pouvoir et d’intrigues, domine par une lutte implacable pour le monopole… Une enquête passionnante sur le commerce international du gaz qui apporte un éclairage bienvenu sur cet univers opaque, entre les mains d’hommes de pouvoir et d’ambition. lire ici

Gaz de schiste: 20 000 propriétaires font blocage

Plus de 20 000 propriétaires fonciers de la vallée du Saint-Laurent ont interdit à l’industrie du gaz de schiste l’accès à leurs terrains. Ils ont complété une lettre fournie par les opposants aux gaz de schiste et adressée aux entreprises gazières. lire ici

8.01.2012:

Après l’impôt sur les sociétés, Total contourne la TGAP !

Communiqué de France Nature Environnement. Total est une entreprise qui génère des milliards de bénéfices chaque année. On sait également que, grâce au système fiscal très favorable du bénéfice mondial consolidé, cette multinationale du pétrole n’a pas versé, en 2010 , un centime à l’Etat français au titre de l’impôt sur les sociétés1. Un bel exemple de redistribution et de responsabilité sociétale ! Or, par un tour de passe-passe de la loi de finances 2012, Total vient d’être de nouveau exonérée d’un autre versement : la TGAP. Explications ici.

7.01.2012:

Gaz de schiste: La page de philo du week-end

Le Devoir de philo – André Gorz militerait contre les gaz de schiste. L’écologie politique préconisée par le philosophe privilégie une critique radicale de notre société et démystifie les récupérations sournoises du mouvement «vert». Lire ici

Le Japon et la « révolution du gaz de schiste »

L’essor de la production américaine de gaz de schiste a profondément affecté le marché du gaz naturel non seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe. L’Asie elle-même n’a pas été épargnée par ce changement, à commencer par le Japon, où la demande en gaz naturel liquéfié (GNL) a augmenté depuis le séisme du 11 mars dernier et la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima. Le gaz de schiste suscite de plus en plus d’intérêt y compris au Japon. Dans les journaux et les émissions de télévision, on parle volontiers de la « révolution du gaz de schiste ». Après la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi consécutive au tsunami du 11 mars dernier, seuls 10 des 54 réacteurs nucléaires du Japon étaient encore en service au mois d’octobre.  lire ici

6.01.2012:

Le japonais Marubani investit dans un gisement de schiste aux Etats-Unis

NEW YORK – La maison de commerce japonaise Marubeni a annoncé vendredi qu’elle allait acheter aux côtés de la société énergétique américaine Hunt Oil une part de 35% dans le gisement de schiste d’Eagle Ford aux Etats-Unis pour un montant non divulgué. Plusieurs centaines de puits devraient être forés sur les 5 à 10 ans qui viennent dans ce gisement de pétrole et gaz de schiste d’Eagle Ford, situé au Texas (sud des Etats-Unis), pour un coût de 1,3 milliard de dollars, indique Marubeni dans un communiqué. lire ici

Fidel Castro aussi peste contre l’extraction de gaz de schiste

La fronde contre le gaz de schiste trouve un soutien inattendu. L’ancien chef d’Etat cubain Fidel Castro, qui a passé le pouvoir à son frère Raul en 2006, a jugé vendredi 6 janvier que le monde "sombrait dans un abysse" à cause notamment de l’extraction de gaz de schiste, une technique contestée qui se développe dans plusieurs pays du monde. En France, l’exploration de ce gaz, prévue dans le sud-est, est au cœur d’une vive polémique en raison des inquiétudes qu’elle suscite concernant l’environnement. lire ici

5.01.2012:

Malgré le risque sismique, l’injection des eaux usées est envisagée au Québec

Alors que l’injection des eaux usées des forages gaziers a causé des séismes en Ohio, cette méthode de disposition est envisagée au Québec, souligne Marc Durand, ingénieur en géologie appliquée. En effet, le projet de plan de travail proposé par le comité de l’Évaluation environnementale stratégique (EES) sur le gaz de schiste propose d’analyser les «possibilités de mettre en place la technologie de stockage des eaux de reflux dans des formations géologiques profondes au Québec» et d’évaluer les «coûts d’une telle pratique». lire ici

Le porte-parole du Collectif 07 élu un des 20 drômois et ardéchois de l’année 2011

La rédaction du Dauphiné Libéré a choisi dans son édition du 26 décembre 2011 les personnalités qui ont marqué 2011 par leur activité, leur intervention ou leur talent qui les a placé sur le devant de la scène. lire ici

4.01.2012:

TOTAL: LES DESMARAIS DE PLUS EN PLUS PRÉSENTS DANS LE GAZ DE SCHISTE

Le groupe pétrolier, dont la famille Desmarais est un important actionnaire, a publiquement déclaré qu’il "n’avait pas l’intention de se laisser faire". C’est le cabinet d’avocats spécialisé en droit de l’environnement Boivin et associés qui représentera Total. lire ici

Gaz de schiste : Pays basque, Vitoria-Gasteiz exige une évaluation environnementale

La ville de Vitoria-Gasteiz a exigé au ministère de l’Environnement de soumettre le projet de gaz de schiste en Pays Basque sud à une étude d’impact environnemental. lire ici

L’Ohio suspend un projet de fracturation hydraulique après des séismes

L’Ohio a suspendu un projet de fracturation hydraulique à la suite d’une série de 11 petits tremblements de terre provoqués selon des chercheurs par cette technique d’injection d’eau sous terre, ont indiqué mardi des fonctionnaires de cet État du nord des États-Unis. Le plus récent et le plus fort de ces séismes a atteint le 31 décembre le degré 4 sur l’échelle de magnitude du moment près d’un puits d’injection d’eau usée exploité par la société D&L Energy à Youngstown, dans le nord-est de l’État… la suite ici

Quebec: Préservation de nos territoires pour nourrir nos enfants face à l’appétit sans limite des industriels

«Le monde ne sera pas détruit par ceux qui ont fait le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» – Albert Einstein. Où est le plus important? Dans l’argent que font les grandes entreprises ou dans la santé et la beauté de la terre et de ses humains? Quel avenir auront nos enfants et petits-enfants? Que faisons-nous pour préserver la terre de la faim illimitée des entreprises? Le gaz de schiste est une énergie fossile facile à exploiter, moins dispendieuse que les éoliennes et l’énergie solaire. Ses fuites de gaz méthane sont 25 fois plus polluantes que le charbon. 20 puits sur 31 au Québec ont des fuites de gaz! Dans la vallée du Saint-Laurent, on prévoit 20 000 puits sur 20 ans car c’est une zone privilégiée à cause de l’épaisseur du schiste dans lequel est emprisonné le gaz. Le forage d’un puits peut prendre jusqu’à 26 millions de litres d’eau! … la suite ici

3.01.2012:

En ce 3  Janvier 2012 deux opérations financières majeures dans les huiles et gaz de schiste

NEW YORK — Le pétrole et le gaz de schiste aux Etats-Unis suscitent un appétit vorace de la part de géants internationaux comme le français Total, le chinois Sinopec ou le fonds américain KKR, dans un contexte de raréfaction des gisements d’hydrocarbures traditionnels. Depuis quelques mois les transactions s’accélèrent, avec deux opérations majeures sur la seule journée de mardi. Lire la synthèse de l’AFP ici

Le groupe chinois Sinopec investit dans le gaz de schiste

Le groupe chinois Sinopec a annoncé aujourd’hui acheter une participation d’un tiers dans cinq gisements de gaz et de pétrole de schiste aux Etats-Unis auprès de Devon Energy, pour un montant de 2,2 milliards de dollars (1,7 milliard d’euros). source

Total investit 2,3 milliards dans les gaz de schiste américains

Total a annoncé mardi l’acquisition , pour 700 millions de dollars (539 millions d’euros), d’un quart du capital de gisements de gaz de schiste aux Etats-Unis. lire ici  et

Les États-Unis sont-ils à la veille d’un boom pétrolier ?

Plusieurs journaux américains se sont fait l’écho d’une récente augmentation de production pétrolière aux Etats-Unis due à une formation de schiste dans la région du Dakota du Nord. Bouleversement géostratégique ou mirage ? lire la suite ici

Info Minutes: archives année 2011

A consulter ici